Ecoutez Radio Sputnik
    Témoins de Jéhovah

    Interdiction des Témoins de Jéhovah en Russie: première condamnation

    © AFP 2017 MARTIN BUREAU
    Russie
    URL courte
    Interdiction des Témoins de Jéhovah en Russie (2017) (14)
    241560238

    Un membre danois des Témoins de Jéhovah a été condamné à deux mois de prison en Russie pour «extrémisme», première condamnation depuis l'interdiction en avril par Moscou de cette organisation, a annoncé lundi cette dernière.

    Avec cinquante autres Témoins de Jéhovah, Dennis Christensen a été arrêté jeudi soir pendant un office religieux par « des membres armés du FSB à Orel », ville située à 350 km au sud de Moscou, a raconté à l'AFP un responsable russe des Témoins de Jéhovah, Iaroslav Sivoulski.

    « Toutes les personnes détenues ont été relâchées peu après sauf lui », a-t-il précisé.

    Vendredi, un tribunal local a reconnu le Danois coupable de « participation à des activités extrémistes » et l'a condamné à deux mois de prison, a dit M. Sivoulski qui a précisé que l'avocat de l'accusé avait fait appel.

    L'ambassade du Danemark à Moscou n'a pas répondu aux sollicitations de l'AFP.

    « C'est la première fois qu'un Témoin de Jéhovah est condamné à une peine de prison depuis l'URSS », a regretté M. Sivoulski, soulignant « un retour en arrière, pour le pire ».

    Il s'agit également de la première condamnation depuis que la Cour suprême russe a interdit en avril cette organisation qui revendique quelque 175 000 membres en Russie.

    Cette décision de la justice russe a ouvert la voie à la liquidation des 395 communautés locales des Témoins de Jéhovah sur le territoire russe et à la confiscation de leurs biens.

    Mouvement fondé en 1873 aux Etats-Unis par Charles Russel, les Témoins de Jéhovah se revendiquent du christianisme.

    Aux yeux de la puissante Eglise orthodoxe russe, les Témoins de Jéhovah sont une secte dangereuse en raison notamment de l'interdiction des transfusions sanguines pour ses membres.

    La Russie avait déjà ordonné la dissolution en 2004 d'une branche des Témoins de Jéhovah, une décision jugée « injustifiée » par la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH), qui a condamné ce pays à 70 000 euros de dommages et intérêts en 2010 dans cette affaire.

     

    Dossier:
    Interdiction des Témoins de Jéhovah en Russie (2017) (14)

    Lire aussi:

    La justice valide l’interdiction des Témoins de Jéhovah en Russie
    Interdits en Russie, les Témoins de Jéhovah contre-attaquent
    Les Témoins de Jéhovah qualifiés d’extrémistes et interdits par la Cour suprême russe
    Tags:
    interdiction, religion, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik