Russie
URL courte
30333
S'abonner

Après qu’Emmanuel Macron a soulevé lors de sa rencontre avec Vladimir Poutine la question de la violation présumée des droits des homosexuels en Tchétchénie, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a tenu à mettre les points sur les i.

Alors qu'Emmanuel s'est dit fortement préoccupé par la question de la répression présumée des homosexuels en Tchétchénie, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a demandé à ce que lui soient présentés des faits concrets à ce sujet, ainsi que sur d'autres dossiers régulièrement utilisés contre la Russie.

« Nous ne voyons aucun fait concret concernant ni les hackers, ni (…) sur l'ingérence (russe, ndlr) dans les élections de presque tous les pays du monde occidental, ni la question des violations présumées des droits des LGTB en Tchétchénie ou dans toute autre partie de la Russie. Aucun fait concret », a indiqué ce mardi Sergueï Lavrov lors d'une conférence de presse tenue à Moscou.

« S'il y a des faits, des noms, nos réponses seront alors concrètes. Mais, je répète encore une fois, nous n'avons aucun rapport avec plusieurs des accusations formulées. Et s'il y a quelque chose de concret, alors, présentez, s'il vous plaît, les faits », a ajouté le ministre.

Début avril, le journal russe Novaïa Gazeta a affirmé que plus d'une centaine d'homosexuels avaient été arrêtés ou enlevés en Tchétchénie et que certains d'entre eux avaient été tués. Le journal n'a toutefois précisé ni la date, ni les noms des personnes enlevées. Le porte-parole du Président de la République de Tchétchénie Alvi Kerimov a qualifié ces informations de mensongères.

Selon la déléguée russe aux droits de l'homme Tatiana Moskalkova, le ministre tchétchène de l'Intérieur « n'a reçu aucune plainte pour enlèvement entre le 1er janvier et le 1er avril ». La déléguée russe aux droits de l'homme compte en outre contacter le dirigeant d'une ONG citée par le journal Novaïa Gazeta pour vérifier ses sources d'informations et obtenir les noms des victimes présumées.

Lundi, Emmanuel Macron a affirmé qu'il serait « constamment vigilant » sur le respect des droits de l'homme en Russie et en Tchétchénie, affirmant avoir reçu la promesse de son homologue russe Vladimir Poutine de faire la « vérité complète » sur la répression des homosexuels en Tchétchénie.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Importante flambée des hospitalisations en France pour la première fois en plus de deux mois
Un professeur juge le décolleté d'une collégienne de 14 ans provocant, elle se sent «humiliée» - photo
20 pompiers accusés de viols sur une adolescente: la mère de Julie enrage contre la justice
Le bras droit de Raoult assure que tout s'améliore à Marseille et ne comprend pas la décision du gouvernement
Tags:
homosexuel, Sergueï Lavrov, Tchétchénie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook