Ecoutez Radio Sputnik
    Staline

    Poutine: Staline «était un personnage complexe»

    © Sputnik . Petrusov George
    Russie
    URL courte
    Le documentaire d'Oliver Stone sur Vladimir Poutine (55)
    23427

    Il serait erroné de diaboliser outre-mesure le personnage de Staline, tout comme de faire oublier son rôle dans la victoire sur le nazisme, selon Vladimir Poutine.

    Joseph Staline était un personnage complexe, a déclaré le président russe Vladimir Poutine dans une interview accordée au réalisateur américain Oliver Stone.

    Le chef de l'Etat russe s'est dit opposé tant aux tentatives de diaboliser Staline qu'à celles visant à faire oublier les horreurs du stalinisme.

    « C'est un personnage complexe », a indiqué Vladimir Poutine.

    Oliver Stone a interrogé Poutine sur son attitude concernant le fait que Staline a mené la Russie jusqu'à la victoire sur le nazisme.
    « J'estime que vous êtes très malin », a répliqué le président russe.

    « Staline était un produit de son époque. On peut infiniment le diaboliser ainsi qu'évoquer son rôle dans la victoire sur le nazisme. En ce qui concerne sa diabolisation. Dans l'histoire de l'Angleterre, il y avait un personnage tel que Cromwell. C'était un homme sanglant. Il est arrivé au pouvoir en surfant sur la vague de réformes révolutionnaires pour se transformer en un dictateur et un tyran. Des monuments à son honneur se dressent toujours partout en Grande-Bretagne. Napoléon est adulé jusqu'à présent. Qu'a-t-il fait? Arrivé au pouvoir sur la vague de la révolution, il a non seulement restauré la monarchie, mais s'est également proclamé empereur et a mené la France à la catastrophe nationale, à la défaite totale. L'histoire connaît un nombre plus que suffisant de situations et de personnages de ce type », a dit Vladimir Poutine.

    « Il me semble que la diabolisation extrême de Staline est un moyen d'attaquer l'Union soviétique et la Russie. Pour montrer que la Russie d'aujourd'hui porte des marques du stalinisme. Nous sommes tous marqués par quelque chose. Et alors? », a poursuivi le président russe.

    « La Russie a radicalement changé. Evidemment, il y a, peut-être quelque chose qui reste dans notre conscience. Mais cela ne veut pas dire que nous devons oublier toutes les horreurs du stalinisme liées aux camps de concentration et à la suppression de millions de nos compatriotes », a souligné le président russe.

    Oliver Stone a demandé à Poutine si ses parents admiraient Staline.
    « Bien sûr que oui. J'estime que la majorité écrasante des citoyens de l'ancienne Union soviétique admirait Staline », a répondu Vladimir Poutine.

    Dossier:
    Le documentaire d'Oliver Stone sur Vladimir Poutine (55)

    Lire aussi:

    Depardieu en Staline, le tournage débute
    Staline-Poutine, ou la manipulation des téléspectateurs par France 2
    Il y a 65 ans, Staline mourait dans des circonstances toujours non élucidées
    Tags:
    personnage, Joseph Staline, Vladimir Poutine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik