Ecoutez Radio Sputnik
    Les proxy anonymiseurs officiellement proscrits en Russie

    Les proxy anonymiseurs officiellement proscrits en Russie

    Pixabay
    Russie
    URL courte
    313513

    Le fonctionnement sur le territoire de la Russie des proxy anonymiseurs permettant d’accéder aux sites Web interdits est désormais officiellement prohibé. La loi en ce sens a été signée par le Président russe.

    Le Président russe Vladimir Poutine a signé la loi sur l'interdiction de l'utilisation en Russie des services permettant d'accéder aux sites Web interdits — les proxy anonymiseurs. Le texte en date du 29 juillet a été publié dimanche sur le site Web officiel d'information juridique.

    Le Conseil de la Fédération (la Chambre haute du Parlement russe) avait approuvé ce document le 25 juillet.

    Cette loi interdit définitivement aux propriétaires de systèmes téléinformatiques et de moyens d'information d'assurer l'accès vers les sites Web prohibés en Russie.

    Selon la loi, le Service fédéral de supervision des communications, des technologies, de l'information et des médias de masse (Roskomnadzor) tiendra une «liste noire» des sites interdits sous la forme d'un Service fédéral d'information. Sur la base d'une déclaration de la police, ce Système déterminera les fournisseurs qui permettent de diffuser sur Internet des moyens d'accès aux ressources illicites. Ces fournisseurs recevront une notification électronique en russe et en anglais sur la nécessité de fournir les données permettant d'identifier les propriétaires des proxy anonymiseurs. Les fournisseurs seront obligés de fournir ces données dans un délai de trois jours ouvrables.

    Ensuite, Roskomnadzor demandera aux anonymiseurs de s'enregistrer dans le Système fédéral d'information, qui aura à son tour 30 jours pour le faire. Sur la demande du Service, les moteurs de recherche opérant en Russie seront également obligés de s'enregistrer dans le Système.

    Après l'adhésion au Système fédéral d'information, un proxy anonymiseur sera obligé d'arrêter ses activités dans un délai de trois jours et un moteur de recherche — d'arrêter de délivrer des liens correspondants. En cas de non-exécution des prescriptions, Roskomnadzor bloquera les proxy anonymiseurs.

     

    Lire aussi:

    Poutine: «La Russie pour la liberté sur Internet, mais contre l’impunité»
    Un Internet sous-marin déployé en Russie
    Pourquoi se couper d'internet est-il stressant pour l'organisme?
    En Chine, les rumeurs sur Internet rattrapées par la censure
    Un Pakistanais condamné à mort pour avoir blasphémé sur Internet
    Tags:
    Internet, site, interdiction, Conseil de la Fédération, Roskomnadzor, Vladimir Poutine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik