Russie
URL courte
Aide humanitaire russe pour la Syrie (72)
301242
S'abonner

Les régions syriennes qui ne sont plus sous l’emprise des terroristes ont le plus souvent besoin d’être totalement reconstruites. Pour aider les Syriens à retrouver le plus vite possible leur mode de vie d’avant-guerre, la Russie leur enverra plus de 4.000 tonnes de matériaux de construction.

La Russie livrera plus de 4.000 tonnes de matériaux de construction en Syrie afin de restaurer les infrastructures des localités libérées des terroristes, indique le ministère russe de la Défense.

Actuellement, le département militaire russe est en train de transporter des équipements et des matériaux de construction par voie ferrée vers le port de Novorossiisk, situé au bord de la mer Noire, d'où ils seront envoyés en Syrie.

«La Russie fournira à la Syrie plus de 4.000 tonnes de matériaux de construction et d'équipements de construction spéciaux pour restaurer l'infrastructure du système de survie des localités libérées des terroristes», apprend-on d'un communiqué du ministère russe de la Défense.

Au total, la partie russe enverra plus de 40 unités d'équipement de construction (bulldozers, excavatrices, grues) pour des travaux de restauration, plus de 2.000 tonnes de tuyaux métalliques pour les conduites d'eau et autres installations de survie, des centaines de kilomètres de fils à haute tension et des fils de fibre optique pour restaurer le réseau électrique et le système de communication, des matériaux de construction pour la reconstruction d'hôpitaux, écoles et établissements sociaux.

Dossier:
Aide humanitaire russe pour la Syrie (72)

Lire aussi:

Le préfet de Paris estime que les personnes en réanimation sont celles qui n'ont pas respecté le confinement
Coronavirus, en continu: le pic en Île-de-France prévu vers le 6 avril
Peut-on craindre un retour du Covid-19 après la pandémie actuelle? Un virologue répond
Les autorités ont «menti» sur l’inutilité des masques pour «une bonne cause», estime une journaliste
Tags:
matériaux de construction, infrastructure, libération, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook