Ecoutez Radio Sputnik
    Guennadi Gatilov

    Selon Moscou, une mission de l’Onu à la frontière russo-ukrainienne est dénuée de sens

    © Sputnik. Evgeni Biyatov
    Russie
    URL courte
    16322

    Moscou ne voit pas de sens au déploiement d’une mission de l’Onu à la frontière entre la Russie et l’Ukraine, a annoncé le vice-ministre russe des Affaires étrangères Guennadi Gatilov.

    Le vice-ministre russe des Affaires étrangères Guennadi Gatilov a fait savoir que Moscou jugeait insensé le déploiement des casques bleus de l'Onu à la frontière russo-ukrainienne.

    «Ils [les représentants de l'Ukraine] veulent que les forces de l'Onu soient déployées sur l'ensemble du territoire de l'Ukraine, frontière russo-ukrainienne comprise. La Russie n'est pas partie prenante au conflit, c'est pourquoi le déploiement des forces de l'Onu à sa frontière est dénué de tout sens», a signalé le diplomate.

    Selon lui, la discussion du projet de résolution russe sur une mission de paix de l'Onu en Ukraine se poursuivra «après la fin de la semaine ministérielle».

    «Notre proposition est sur la table, les partenaires nous ont dit qu'ils n'étaient pas encore prêts à une discussion substantielle, que la semaine ministérielle était en cours, qu'ils étaient très occupés et seraient prêts à y revenir après son achèvement», a expliqué M. Gatilov.

    Intervenant devant l'Assemblée générale de l'Onu, le président ukrainien Piotr Porochenko avait précédemment souligné que le déploiement de casques bleus de l'Onu à la frontière russo-ukrainienne était une condition sine qua non du mandat de la mission de paix dans le Donbass.

    Vladimir Poutine avait précédemment déclaré qu'il soutenait l'idée de dépêcher en Ukraine des forces de maintien de la paix, qui pourraient assurer la sécurité de la mission de l'OSCE dans la région. Ces forces devront être uniquement chargées d'assurer la sécurité des observateurs de l'OSCE et déployées sur la ligne de démarcation et nulle part ailleurs, a-t-il indiqué. Vladimir Poutine a précisé que la décision appropriée ne devait être prise qu'après le désengagement des parties et le retrait du matériel lourd, en établissant un contact direct avec les représentants de la République populaire de Donetsk et de la République populaire de Lougansk.

    Lire aussi:

    Kremlin: Kiev freine la mission de forces de maintien de la paix dans le Donbass
    Moscou à Kiev: qualifier la Russie d’«agresseur», mauvaise stratégie pour négocier la paix
    Le Donbass approuve la proposition de Poutine sur des forces de maintien de la paix
    Tags:
    mission, casques bleus, ONU, Piotr Porochenko, Vladimir Poutine, Guennadi Gatilov, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik