Ecoutez Radio Sputnik
    L-410

    «J’étais affolée»: la mère de la seule petite survivante du crash en Russie témoigne

    © Sputnik . Igor Rusak
    Russie
    URL courte
    2101

    Après la catastrophe aérienne survenue ce mercredi dans l’Extrême-Orient russe, la mère d’une fille de trois ans, unique survivante, a raconté ce qu’elle a vécu après le drame.

    La fille de Maria Léontieva devait déjà être chez sa grand-mère et son frère, lorsque la femme a composé leur numéro pour demander comment s'était passé le vol. L'enfant de trois ans, accompagnée de sa maîtresse, avait pris ce matin un vol pour Nelkan, petit village de l'Extrême-Orient russe, pour se rendre chez ses proches, mais l'avion n'est pas arrivé à destination.

    «C'était mon fils qui a décroché et m'a dit: "Maman, on a dit à l'école que l'avion s'était écrasé."», raconte-t-elle à l'agence de presse Khabarovski kraï segodnia.

    «J'ai téléphoné à mes amis à Nelkan, ils m'ont répondu: "L'avion n'est pas arrivé à destination". Et avant d'apprendre que ma fille était en vie, j'étais affolée. Seuls les médicaments m'aident à tenir le coup, c'est très dur», confie-t-elle.

    L'avion de ligne qui reliait Khabarovsk à Nelcan, deux villes de l'Extrême-Orient russe séparées de 1024 km, s'est écrasé ce mercredi matin, faisant six morts, dont deux membres d'équipage. Seul un enfant a survécu. La fillette a eu une commotion cérébrale et plusieurs fractures. Elle est dans un état grave, mais stable.

    Lire aussi:

    Trump met fin à la guerre commerciale, le Canada reste méfiant
    Deux surveillants pénitentiaires poignardés dans une prison française, l’un gravement
    L’Iran contrôle les navires US au nord du détroit d’Ormuz, selon les Gardiens de la révolution
    Tags:
    crash d'avion, Khabarovsk, Extrême-Orient, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik