Russie
URL courte
39615
S'abonner

Les déclarations de Washington cherchant à minimiser le rôle de l’armée syrienne et de l’aviation russe dans la victoire sur Daech en Syrie et attribuant celle-ci aux États-Unis et à la coalition qu’ils dirigent ne sont pas passées inaperçues à Moscou.

Le Kremlin a répondu aux déclarations de Washington qui affirmait que la plupart des territoires en Irak et en Syrie avaient été libérés grâce aux efforts de la coalition américaine et de ses alliés.

«Vous savez, chez nous on dit que la défaite est orpheline, mais que la victoire a 100 pères», a dit aux journalistes le porte-parole du Président russe, Dmitri Peskov, reprenant en fait une citation de John Kennedy et renvoyant ainsi la balle aux Américains.

Il a également commenté les déclarations d'après lesquelles la Russie n'évacuerait pas complètement ses troupes de la Syrie.

«En effet, le point de stationnement provisoire à Hmeimim et le point de stationnement provisoire à Tartous continuent de fonctionner. C'est ce qu'a dit le Président et chef suprême des armées, Poutine», a signalé M. Peskov.

Il a ajouté que le dirigeant russe avait pris la décision de rapatrier la majeure partie du contingent militaire russe dans la situation où «il n'y a plus de cible pour des opérations militaires de grande envergure».

Le porte-parole du Pentagone, le major Adrian Rankine Galloway, avait précédemment mis en doute le fait que les troupes russes quitteraient la Syrie. Selon lui, «une réduction substantielle des forces armées n'est pas survenue après les déclarations précédentes de la Russie sur le retrait planifié de la Syrie».

La veille, Donald Trump a fait savoir que les États-Unis avaient remporté la victoire sur Daech en Irak et en Syrie et poursuivaient les combattants dans d'autres régions.

Intervenant devant les militaires russes à Hmeimim, Vladimir Poutine a déclaré qu'ils avaient rempli leur mission avec brio, que la Syrie était maintenue comme un État souverain et indépendant et que les terroristes avaient été battus à plate couture. 

Lire aussi:

Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Un infectiologue marocain étrille l’étude de The Lancet critiquant la chloroquine
Une soirée avec de l'eau de Cologne comme apéritif tourne au drame en Tunisie
Tags:
victoire sur le terrorisme, Daech, Adrian Rankine Galloway, Donald Trump, Dmitri Peskov, Vladimir Poutine, Hmeimim, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook