Ecoutez Radio Sputnik
    Kremlin

    L’échange de déclarations entre Damas et Paris commenté par le Kremlin

    © Sputnik . Anton Denisov
    Russie
    URL courte
    51935

    Le porte-parole du Président russe, Dmitri Peskov, a exposé aux journalistes la position du Kremlin sur l’échange de déclarations entre Damas et Paris.

    «Nous ne voudrions pas commenter. L'échange de déclarations entre Damas et Paris ne nous regarde certes pas», a répondu Dmitri Peskov à un journaliste lui demandant de commenter les déclarations d'Emmanuel Macron et de Jean-Yves Le Drian qui critiquaient Bachar el-Assad pour avoir accusé Paris de soutenir le terrorisme.

    «Il ne fait pas de doute qu'en l'occurrence nous estimons que tous les pays capables d'apporter une contribution au règlement politique en Syrie doivent le faire. Et vous savez que la Russie œuvre inlassablement sur ce plan», a-t-il souligné.

    Le différend a été déclenché lundi 18 décembre quand Bachar el-Assad a qualifié la France de porte-étendard du soutien au terrorisme en Syrie dès le premier jour.

    «Quant à la France, il est de notoriété qu'elle a été en tête des pays qui ont appuyé les terroristes en Syrie. Ses mains sont trempées dans le sang syrien. Elle n'a pas le droit de jouer le rôle de critique lors des conférences prétendument organisées au nom de la paix. Celui qui a soutenu le terrorisme n'a pas le droit de discuter de la paix. Leurs déclarations n'ont aucune importance pour nous. Elle sont creuses», a indiqué M. Assad devant les journalistes à Damas.

    Ce mardi, Emmanuel Macron a jugé «inacceptables» les critiques d'el-Assad contre la France.

    «Nous avons été cohérents depuis le début», en luttant contre un seul ennemi, Daech, en Syrie, a déclaré le Président français devant la presse.

    Lire aussi:

    Assad: les mains de la France «sont trempées dans le sang syrien»
    «Assad était et reste le Président légitime de la Syrie»
    Erdogan veut «aider le peuple syrien à prendre sa décision»
    Tags:
    échanges de piques, commentaires, Emmanuel Macron, Jean-Yves Le Drian, Bachar el-Assad, Dmitri Peskov, Damas, Paris
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik