Ecoutez Radio Sputnik
    La queue devant le mausolée de LénineDevant le mausolée de Lénine

    «Entretien choquant» de Poutine ou l’art du mainstream de dénaturer l’intention des propos

    © Sputnik . Yuryi Abramochkin © Sputnik . Vladimir Fedorenko
    1 / 2
    Russie
    URL courte
    Par
    29447
    S'abonner

    Stupéfiante nouvelle dans le Daily Express de ce lundi : Poutine compare le communisme au christianisme et qualifie Lénine de saint. C’est ce que laisse croire le titre d’un article publié en ligne. Sputnik revient sur le sensationnalisme stérile de l’article en question.

    «"Le communisme est comme le christianisme et Lénine est un SAINT", affirme Poutine dans une interview choquante» — ce titre provoquant est apparu ce lundi sur la page d’accueil du site Web du tabloïde britannique Daily Express. Il annonce une publication décortiquant les propos que le Président russe a tenus dans le documentaire «Valaam» consacré au grand monastère orthodoxe du nord du pays et dont des extraits ont été diffusés le 14 janvier par la télévision russe.

    Propos arrachés à leur contexte

    Donnés entre guillemets – ce qui laisse penser qu’il s’agit d’une citation exacte – ces propos peuvent sembler choquants dans la bouche du leader d’un pays où l’outrage aux sentiments des croyants est puni par la loi. Or, la citation «Lénine est un saint» n’apparaît nulle part dans l’article de Matt Drake, certainement du fait que Vladimir Poutine ne tient pas de tels propos dans le documentaire lui-même. En revanche, la publication reproduit des citations du Président russe sur des similarités qu’on peut observer entre le communisme et le christianisme. Matt Drake ne se soucie toutefois pas de reproduire la conclusion qui est essentielle pour la compréhension de l’ensemble du message délivré par le Président russe. En d’autres termes, tous les propos cités dans l’article ont été extraits de leur contexte.

    Dans le passage en question du documentaire, Vladimir Poutine rappelle que même l’idéologie communiste n’a pas osé détruire le monastère de Valaam – avant de débarquer sur l’archipel, les militaires soviétiques ont accordé aux moines plusieurs jours afin qu’ils rassemblent les objets qui avaient pour eux le plus de valeur et les emportent avec eux. C’est là que le Président rappelle que la foi a toujours accompagné le peuple russe, notamment durant les épisodes les plus durs de l’histoire du pays. Il attire l’attention sur le fait que même pendant la période communiste – pour rappel, la religion était alors prohibée par l’État – les autorités en place avaient cherché à fonder leur idéologie en puisant leurs idées dans le christianisme, constatant qu’en fait ils cherchaient à inventer une «nouvelle religion». C’est là que Vladimir Poutine dresse un certain nombre de parallèles.

    «L’idéologie communiste s’apparente au christianisme. La liberté, la fraternité, l’égalité et la justice – tout cela est présent dans les Écritures Saintes. Et le code du fondateur du communisme? C’est une sublimation, un résumé primitif de la Bible – ils n’ont rien inventé de nouveau. Ils ont placé Lénine dans un mausolée, en quoi cela est-il différent des reliques des saints?», dit Vladimir Poutine dans le documentaire avant d’en arriver à son idée principale, totalement éludée par le Daily Express:

    «Au fond, les autorités d’antan n’ont rien inventé de nouveau. Elles ont juste adapté à leur idéologie ce que l’humanité avait inventé depuis longtemps», résume le Président.

    Ce n’est donc point Lénine qui est qualifié de «saint» — une déformation des faits – Vladimir Poutine a simplement cité les pratiques que les communistes avaient, de toute évidence, empruntées à la religion chrétienne.

    Une «sensation» de déjà-vu

    Un autre point est à souligner: ce n’est pas la première fois que le Président Poutine établit un parallèle entre le communisme et l’orthodoxie. Il n’y a donc rien de sensationnel dans les propos qu’il tient dans le documentaire sur le monastère de Valaam. Ainsi, en janvier 2016, il avait prononcé exactement la même phrase – «Le code du fondateur du communisme est en effet un résumé de la Bible» — lors d’un forum du Front populaire panrusse. Il avait alors souligné que les idées avancées par les communistes – dont l’égalité et la fraternité — étaient bonnes, expliquant toutefois que «la mise en place pratique de ces idées dans notre pays était éloignée de ce que formulaient les utopistes socialistes. […] Notre pays ne ressemblait pas à la Cité du Soleil [titre d'une utopie composée par le moine dominicain italien Tommaso Campanella, ndlr]».

    Pour rappel, Vladimir Poutine n’est point le seul à comparer le communisme à la religion – cette idée a été formulée à de nombreuses reprises par d’autres avant lui, notamment par le philosophe et historien Raymon Aron qui a défini le communisme comme une  «religion séculière» ou comme une «religion laïque».

    Donc, la volonté de l’article du Daily Express de faire le buzz au sujet «l’interview choquante» se dégonfle comme une baudruche. Cet exemple n’est qu’une goutte dans la mer des cas de déformations de propos auxquels ont recours certains médias dans leur quête du sensationnel à tout prix. D’ailleurs la recette d’un tel succès est bien simple – il suffit d’arracher les propos de leur contexte.

    Tags:
    déformations des faits, communisme, religion, christianisme, The Daily Express, Vladimir Lénine, Vladimir Poutine, Valaam, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik