Ecoutez Radio Sputnik
    Un Tu-160

    Vers un avion de ligne supersonique russe?

    © Sputnik . Alexey Fedoseev
    Russie
    URL courte
    15652
    S'abonner

    Alors que le contexte économique en Russie change, un bombardier supersonique reconverti en avion de ligne pourrait s'avérer intéressant pour les grosses sociétés russes.

    En suivant un vol du nouveau bombardier stratégique supersonique Tu-160 Piotr Deinekin, le Président Vladimir Poutine a proposé de mettre au point un avion de ligne possédant les mêmes caractéristiques de vol.

    «Il faut en construire une version civile. La raison pour laquelle la construction des Tu-144 a été abandonnée, c'est le prix de son billet qui devait correspondre au salaire moyen dans le pays [en URSS, ndlr]. Alors que la situation actuelle est toute autre. Il y de grosses sociétés qui sont apparues, elles pourraient se servir de cet avion», a déclaré le chef de l'État russe.

    Le Tu-160 est le plus gros et le plus puissant avion militaire supersonique à géométrie variable au monde. Conçu dans les années 1970-1980, il est en service dans l'armée russe depuis 1987. Le Président Poutine a décidé de relancer la production des Tu-160, à la demande du ministère de la Défense en mai 2015.

    Possédant au total 16 appareils de ce type, les Forces aérospatiales russes ont utilisé le Tu-160 lors de l'opération aérienne contre les terroristes de Daech en Syrie. Les bombardiers y ont pour la première fois largué des bombes guidées KAB-500 et tiré des missiles à guidage laser Kh-29L ainsi que des missiles balistiques de précision Kh-101.

    D'une masse au décollage atteignant 275 tonnes, le Tupolev Tu-160 a une vitesse maximale de plus de 2.000 km/h et peut emporter jusqu'à 40 tonnes d'armements: bombes non guidées ou guidées de différentes puissances (y compris nucléaires), missiles de croisière stratégiques Kh-55 ou missiles aérobalistiques Kh-15. Son autonomie de vol varie entre 10.000 et 16.000 km en fonction des charges de combat.

    Tags:
    avions de ligne, Tu-160, Vladimir Poutine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik