Russie
URL courte
141422
S'abonner

Le budget militaire des États-Unis est 10 fois supérieur à celui de la Russie et vise la victoire dans une guerre, selon le conseiller du secrétaire du Conseil de sécurité russe, Alexandre Venediktov.

Dans un entretien à Sputnik, Alexandre Venediktov, conseiller du secrétaire du Conseil de sécurité russe pour la sécurité internationale, a noté que Donald Trump avait demandé au Congrès américain un budget militaire permettant de remporter la victoire dans une guerre.

L'administration américaine a soumis au Congrès un projet de budget pour l'année financière 2019 qui commence le 1er octobre 2018. Selon les termes de ce document, Donald Trump a demandé environ 700 milliards de dollars de dépenses militaires, dont 24 milliards seront consacrés à la modernisation de la triade nucléaire et 6 milliards à des systèmes clés de la défense antimissile.

«En ce qui concerne le budget militaire des États-Unis, il est dix fois supérieur au budget russe et vise à atteindre l'objectif clé de la stratégie nationale, à savoir parvenir à un niveau de préparation au combat et d'équipement technique des forces armées permettant de remporter la victoire dans un conflit d'envergure», a relevé M.Venediktov.

Sur un total d'un peu plus de 700 milliards de dollars demandés pour les besoins de la défense pour l'année financière 2019, 617 milliards de dollars seraient destinés «aux besoins de base» de l'armée américaine et 69 mds USD à la poursuite des opérations militaires menées en Afghanistan, en Irak, en Syrie, au Yémen, en Somalie et dans d'autres pays.

Aujourd'hui, Washington dépense à des fins militaires plus que la Chine, la Russie, le Royaume-Uni, la France, l'Inde, l'Arabie saoudite et le Japon réunis.

Lire aussi:

Il vient de braquer un McDonald’s mais ne s’attendait pas à tomber sur ce genre de clients
Les photos d’un chat-garou affolent la toile - photos
Une pitbull enceinte se lance dans un combat mortel avec un cobra pour sauver ses maîtres – vidéo
Tags:
budget militaire, Donald Trump, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook