Ecoutez Radio Sputnik
    Vladimir Poutine

    Poutine en Crimée: «Vous avez rétabli la justice historique»

    © Sputnik . Sergueï Gouneïev
    Russie
    URL courte
    11511

    Quatre jours avant l’élection présidentielle russe, Vladimir Poutine a visité la ville de Sébastopol, en Crimée, où il s’est adressé à ses soutiens. Le jour du vote coïncidera avec le quatrième anniversaire du rattachement de cette région à la Russie.

    Le Président russe, s'étant rendu le 14 mars à Sébastopol, a rappelé l'importance du rattachement de la Crimée à la Russie, en saluant le rétablissement de «la justice historique». Il effectue sa visite en Crimée à l'approche du quatrième anniversaire de cet évènement et de la présidentielle russe qui aura lieu le 18 mars.

    «Par votre décision, vous avez rétabli la justice historique, qui avait été rompue à l'époque soviétique», a déclaré Vladimir Poutine lors d'un concert qui a réuni plus de 20.000 de ses soutiens.

    Il a qualifié le référendum du 16 mars 2014 d'exemple de «vraie démocratie».

    «Par votre décision, vous avez montré au monde entier ce qu'est une vraie et non pas une fausse démocratie, vous êtes venus au référendum, vous avez pris votre décision et voté pour votre avenir et celui de vos enfants», a lancé Vladimir Poutine.

    La Crimée a été cédée en 1954 à la république socialiste soviétique d'Ukraine au sein de l'URSS sur la décision de Nikita Khrouchtchev. Le 18 mars 2014 la région russophone a été rattachée à la Russie suite à un référendum, lors duquel environ 97% des votants se sont prononcés en faveur de cette décision.

    D'après les données du dernier sondage du centre analytique russe Levada, le nombre de Russes qui estiment que le rattachement de la Crimée a été utile est revenu à son niveau maximal enregistré en 2015. Aujourd'hui, 70% des citoyens du pays approuvent cet évènement.

    Lire aussi:

    L’Occident se tourne-t-il progressivement vers la Crimée?
    Pour le Daily Mail, la Crimée appartient bien à la Russie
    Crimée-Ukraine et RDA-RFA: un faux parallèle, explique un député criméen
    Tags:
    référendum, Présidentielle russe 2018, Vladimir Poutine, Russie, Crimée
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik