Ecoutez Radio Sputnik
    Vladimir Poutine

    Poutine raconte l’époque où il allait se coucher avec un fusil

    © Sputnik . Alexey Nikolsky
    Russie
    URL courte
    16886

    Le Président russe a confirmé les on-dit selon lesquels il devait aller se coucher avec un fusil lorsqu’il travaillait à Saint-Pétersbourg dans les années 90.

    Dans le deuxième épisode du documentaire d'Andreï Kondrachov sur le Président russe, l'ami de Poutine, Sergueï Roldougine, a raconté que dans les années 90, Poutine allait se coucher avec un fusil vu la situation politique à l'intérieure du pays. Le Président a confirmé ses propos.

    Poutine a notamment tenu à souligner que la situation était alors «très explosive», bien que la légende du «Saint-Pétersbourg des gangs» relève plus de la fiction que de la réalité.

    «J'allais me coucher avec un fusil à pompe quand je passais une nuit à la datcha. C'est vrai. Mais c'était dans l'esprit du temps. Mieux vaut prévenir que guérir», a raconté le Président.

    Dans le même documentaire, Poutine a avoué que lorsqu'à la fin des années 1990, il s'était vu proposer par le chef de l'administration présidentielle de déménager de Saint-Pétersbourg à Moscou pour le travail, il était dans l'impossibilité de refuser puisqu'il n'avait pas d'autre travail.

    Selon le chef de l'État russe, bien qu'il n'ait jamais voulu quitter Saint-Pétersbourg, il est reconnaissant d'avoir reçu une offre de travail sur Moscou.

    La transition politique et la crise économique dans lesquels a plongé la Russie au début des années 1990, après la chute de l’Union soviétique, se sont accompagnées d’une montée du crime organisé dans le pays. Les fusillades dans les rues et les guerres entre les clans mafieux, mais aussi les pillages, les vols et les agressions étaient courants. Cette période entrera dans l’histoire comme «likhié 90», soit les tumultueuses années 90.

    Lire aussi:

    Poutine, chauffeur de taxi dans sa jeunesse?
    Héléna Perroud: «c’est à Macron d’être à la hauteur de ce rendez-vous avec la Russie»
    Lavrov confirme la participation de Macron au SPIEF 2018
    Tags:
    fusil, crime organisé, Vladimir Poutine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik