Russie
URL courte
7336
S'abonner

L’idée du Président ukrainien de créer une Église autocéphale unique en Ukraine pourrait compliquer notablement la situation en Ukraine, selon la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères.

Selon la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, l'initiative du Président Piotr Porochenko concernant la création d'une Église autocéphale en Ukraine est lourde de graves conséquences pour la société ukrainienne.

«Il est évident que les tentatives pour réaliser un tel scénario provoqueront une réaction contradictoire au sein du clergé et des croyants, sont contraires aux intérêts du peuple ukrainien et sont capables de compliquer sensiblement la situation politique intérieure déjà très tendue et d'aggraver la scission au sein de la société», a déclaré Maria Zakharova lors d'un point de presse.

Le Président ukrainien a annoncé le 22 avril que le patriarcat de Constantinople entamait des procédures nécessaires pour créer une Église autocéphale unique en Ukraine. Selon lui, la décision pourrait être adoptée avant le 28 juillet. Une source proche du patriarcat œcuménique de Constantinople a expliqué à Sputnik que l'Ukraine n'aurait pas une Église autocéphale car le problème serait discuté avec la participation de l'Église russe et la décision exigeait l'unanimité des Églises.

L'Église orthodoxe d'Ukraine du Patriarcat de Moscou considère comme abus de pouvoir l'initiative de Piotr Porochenko. L'opposition ukrainienne l'a qualifiée de tentative pour atteindre des objectifs politiques en prévision des élections présidentielles.

L'Ukraine compte actuellement trois Églises orthodoxes: l'Église orthodoxe d'Ukraine (Patriarcat de Moscou), ainsi que deux structures ecclésiastiques non reconnues par l'orthodoxie internationale, à savoir le Patriarcat de Kiev et l'Église orthodoxe autocéphale ukrainienne.

Lire aussi:

La France constate une forte baisse du nombre de nouveaux cas quotidiens de Covid-19
Troisième dose de vaccin: «Cela fait partie du plan de développement économique et actionnarial des labos»
En Seine-Saint-Denis, ces deux prénoms sont les plus donnés aux bébés depuis 2018
La politique vaccinale en France «fait assez sourire en Belgique», selon un épidémiologiste
Tags:
Ukraine, Maria Zakharova, Petro Porochenko, Église orthodoxe russe, Patriarcat œcuménique de Constantinople, Patriarcat de Moscou
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook