Ecoutez Radio Sputnik
    Robot de combat Uran-9

    Des robots de combat russes montrent leur puissance (vidéo)

    © Sputnik . Valeri Melnikov
    Russie
    URL courte
    1270

    La chaîne de télévision Zvezda a rendu publique une vidéo d’essais d’Uran-9, véhicules robotisés russes de combat, qui ont pris part à l’opération militaire en Syrie.

    Une vidéo de tests de systèmes russes de combat multifonctionnels Uran-9 a été publiée par la chaîne de télévision Zvezda.

    Ces véhicules sans pilote sont conçus pour évoluer dans diverses conditions météorologiques et géographiques, comme le montre cette vidéo. Les robots accomplissent différentes missions de combat. Ils surmontent des obstacles, tirent sur des cibles et défendent des installations militaires.

    L'Uran-9 a été conçu pour mener des missions de reconnaissance ainsi que des opérations antiterroristes en milieu urbain. Le robot est doté de missiles sol-air Igla-S d'une portée de six kilomètres, dont la vitesse d'interception est de 1.440 km/h, d'un canon de 30 mm, d'une mitrailleuse PKTM et de lance-flammes Shmel.

    D'une masse de 12 tonnes, l'Uran-9 est équipé d'un moteur diesel de 400 chevaux qui lui permet de se déplacer à une vitesse d'environ 35 km/h. Le véhicule est télécommandé à une distance de trois kilomètres par un signal radio protégé par chiffrement.

    L'Uran-9 n'est pas le seul véhicule robotisé dont dispose l'armée russe. Le robot de déminage Uran-6 et le robot-pompier Uran-14 sont également en service. Des véhicules de cette série ont été utilisés lors de l'opération russe en Syrie, notamment pour le déminage de Palmyre.

    Lire aussi:

    The National Interest nomme une arme «révolutionnaire» russe
    Le jour de la Victoire un robot-militaire Uran-9 sera présenté sur la Place rouge
    Un robot militaire russe Uran-9 en action (vidéo)
    Tags:
    déminage, essais, opération, armements, robot, robot de combat, lance-flammes à roquettes Chmel, Igla-S, Uran-9, Uran-6, Palmyre, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik