Ecoutez Radio Sputnik
    Cérémonie d'investiture de Vladimir Poutine

    Qu’est-ce qui distingue la cérémonie d’investiture russe des autres?

    © Sputnik . Alexei Druzhinin
    Russie
    URL courte
    8310

    Le monde a suivi lundi la cérémonie au cours de laquelle Vladimir Poutine, réélu en mars avec 76,7% des voix, a été réinvesti de la fonction de Président de la Fédération de Russie pour un quatrième mandat. Tatiana Nikolaïeva, spécialiste russe de l’étiquette et du protocole officiel, a évoqué à Sputnik certains détails de la cérémonie.

    La cérémonie d'investiture en Russie n'est pas religieuse, bien que des dignitaires religieux se trouvent parmi les invités. À la différence, par exemple, des Américains, les Présidents russes ne prêtent pas serment, la main sur la Bible, mais sur la Constitution, a rappelé à Sputnik Tatiana Nikolaïeva, spécialiste russe de l'étiquette et du protocole officiel.

    «Le serment sur la Constitution souligne que notre cérémonie n'est pas religieuse. Elle est bien entendu sacrale, mais laïque. Chaque fois, après avoir prêté serment, le Président signe un papier qui est joint à une copie spéciale de la Constitution. Autrement dit, il ne s'agit pas seulement d'un serment oral, mais aussi écrit», a souligné l'interlocutrice de l'agence.

    Et d'ajouter que la reliure de cette copie spéciale de Constitution est en peau de varan rouge.

    «Nos spécialistes ont étudié toutes les cérémonies de ce genre afin d'en emprunter le meilleur et l'adapter à nos traditions, celles que nos citoyens comprennent bien. Il ne s'agissait pas du tout d'imiter aveuglement l'expérience des autres», a souligné Mme Nikolaïeva.

    Selon cette dernière les détails peuvent évidemment changer.

    «Si, par exemple, le Président est élu et entre en fonction pour la première fois ou s'il est réélu et réinvesti au poste de chef de l'État, cela a son importance. Cela dépend notamment s'il doit quitter ou non son précédent lieu de travail», a précisé l'experte.

    Elle a indiqué que les signes de distinction particuliers du chef de l'État, notamment l'étendard et la plaque de Président de Russie dataient de 1996. Il s'agit d'une croix dorée décorée du blason russe au bout d'une chaîne en or d'un mètre de long. On sait que Vladimir Poutine ne porte pas cette chaîne, mais la bannière présidentielle et la copie spéciale de la Constitution sont officiellement des parties intégrantes de la cérémonie.

    «Les billets pour notre cérémonie d'investiture ne sont pas vendus à la différence d'une cérémonie similaire aux États-Unis. Pour nous, ce n'est pas un show, mais une cérémonie solennelle et sacrale. Cette fois-ci, on y a invité pour la première fois des volontaires qui ont aidé à organiser l'élection. D'où autant d'invités», a expliqué l'interlocutrice de Sputnik.

    Elle a précisé que la tenue exigée à la cérémonie était très simple.

    «Pour les hommes, c'est un costume sombre, mais ni smoking ni frac, car il s'agit d'une cérémonie solennelle, mais diurne. Pour les dames, ce ne sont évidemment pas non plus de longues robes décolletées de soirée. Cela doit être des robes et des tailleurs de couleurs sobres. Les tailleurs pantalons ne sont pas recommandés, mais il va sans dire que personne ne sera pas renvoyée pour sa tenue», a indiqué la spécialiste.

    Réélu en mars 2018 avec 76,7% des voix, Vladimir Poutine a été réinvesti le 7 mai de la présidence de la Russie pour un quatrième mandat. Lors de cette élection, il a enregistré le score le plus élevé depuis son arrivée au pouvoir. En Crimée, il a obtenu 92,15% des suffrages, soit les voix de 985.117 habitants de la République. Plus de 150.000 observateurs ont été chargés de surveiller le déroulement de ce scrutin.

    Lire aussi:

    Le gouvernement russe démissionne après l’investiture de Poutine
    Voici ce que Trump souhaite à Poutine après son investiture
    Le Président serbe Aleksandar Vucic prête serment
    Tags:
    protocole, serment, spécialistes, président, show, cérémonie, investiture, constitution, La Bible, Sputnik, Tatiana Nikolaïeva, Vladimir Poutine, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik