Russie
URL courte
2402
S'abonner

Le Service fédéral de sécurité (FSB) a annoncé ce lundi 21 mai avoir démantelé un groupe extrémiste créé par un assistant du parlementaire ukrainien Mustafa Djemilev.

Le Service fédéral de sécurité (FSB) a neutralisé un groupe extrémiste créé par un assistant de Mustafa Djemilev, député de la Rada ukrainienne, sur l'instruction de Refat Tchoubarov, chef de l'Assemblée des Tatars de Crimée* et actuellement recherché par le FSB.

«Le Service fédéral de sécurité de concert avec le ministère russe de l'Intérieur a démantelé un groupe extrémiste créé avec le soutien du Service de sécurité d'Ukraine par Erol Veliev, assistant du député de la Rada ukrainienne Mustafa Djemilev sur l'instruction de Refat Tchoubarov, le dirigeant de l'Assemblée des Tatars de Crimée* recherché en Russie», a communiqué le FSB.

Selon le FSB, les extrémistes avaient planifié des actions visant à intimider «des Tatars de Crimée prorusses et à attiser les tensions interethniques» sur le territoire de la Crimée.

Le groupe réunissant deux anciens boxeurs en plus d'Erol Veliev a été formé dans la ville ukrainienne de Kharkov.

En février dernier, les extrémistes avaient incendié avec des cocktails Molotov la maison du mufti de Crimée Emirali Ablaev. 500 dollars américains avait été promis à chaque membre du groupe pour la réalisation de cette action.

Un membre du groupe a été arrêté en avril alors qu'il entrait sur le territoire de la Crimée pour préparer des provocations en prévision de l'anniversaire de la signature en avril 2014 du Décret présidentiel sur la réhabilitation des ethnies déportées du territoire de la Crimée. Un mandat d'arrêt a été lancé contre les deux autres.

*Organisation extrémiste interdite en Russie

Lire aussi:

Un Pfizer, s’il vous plaît: un café lillois offre un service inédit - photos
Sous-marins: l'amour de Londres envers Paris «indéracinable», selon Boris Johnson
Un homme frappé au sol par un policier lors d'une intervention en Seine-Saint-Denis, ouverture d'une enquête - vidéo
Sous-marins: Subway «trolle» la France après la rupture de l’accord – photo
Tags:
Crimée, FSB, extrémistes, démantèlement
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook