Ecoutez Radio Sputnik
    Vladimir Poutine lors du SPIEF 2018

    Poutine dort-il lors du SPIEF? Le Kremlin répond

    © Sputnik . Sergueï Guinéev
    Russie
    URL courte
    Forum économique de Saint-Pétersbourg 2018 (SPIEF) (36)
    9360

    Le Président russe n'a pas eu le temps de bien dormir lors de son séjour à Saint-Pétersbourg où il accueillait son homologue français et d'autres invités de marque du Forum économique international, a indiqué le porte-parole du Kremlin.

    Le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov, a évoqué l'emploi du temps de Vladimir Poutine lors du Forum économique international de Saint-Pétersbourg.

    «Ici, en règle générale, personne ne dort. Mais si vous voulez savoir l'agenda de travail de notre Président, il travaille 24 heures sur 24. Le Président français, le Premier ministre du Japon, le Président de la République centrafricaine, ils sont tous ses invités», a-t-il déclaré à la chaîne russe NTV.

    À la question de savoir si Poutine n'avait pas eu le temps de dormir lors du forum, M.Peskov a répondu par l'affirmative soulignant encore une fois que le Président avait beaucoup d'invités.

    La 22e édition du Forum économique international de Saint-Pétersbourg (SPIEF) s'est tenue du 24 au 26 mai 2018. La France et le Japon, en tant qu'invités d'honneur du SPIEF, disposaient de leurs propres pavillons d'exposition. Le stand français accueillait notamment Air liquide, Auchan, Danone, Engie, Michelin, Sanofi, Schneider Electric, Servier, Société générale, TechnipFMC et Total.

    Dossier:
    Forum économique de Saint-Pétersbourg 2018 (SPIEF) (36)

    Lire aussi:

    EN DIRECT: Poutine, Macron, Abe et Lagarde à la session plénière du SPIEF
    Conférence de presse de Poutine et Macron à Saint-Pétersbourg (vidéo)
    Le Kremlin dit pourquoi un véritable blocus international est impossible contre la Russie
    Tags:
    Forum économique international de Saint-Pétersbourg 2018, Dmitri Peskov, Vladimir Poutine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik