Ecoutez Radio Sputnik
    Poutine évoque le grand rapatriement des forces russes de Syrie

    Poutine évoque le grand rapatriement des forces russes de Syrie

    © Sputnik . Musa Salgereev / NewsTeam
    Russie
    URL courte
    231128

    Le Président russe a détaillé le grand rapatriement de soldats et de matériel militaire du territoire syrien qui a eu lieu récemment. Ainsi, 13 avions, 14 hélicoptères et 1.140 membres du personnel ont quitté la Syrie en quelques jours.

    Intervenant devant des diplômés des écoles militaires réunis au Kremlin, Vladimir Poutine a abordé le sujet du retrait de l'effectif ainsi que des aéronefs russes du sol syrien qui a eu lieu au cours de ces derniers jours.

    «Au cours de ces derniers jours, 13 avions, 14 hélicoptères et 1.140 membres du personnel ont été rapatriés», a déclaré le Président russe.

    Il a en outre souligné que «toutes ces personnes avaient de l'expérience et avaient passé l'épreuve du feu».

    «Et vous et vos collègues devriez pleinement profiter de cette expérience pour l'entraînement militaire du personnel ici, sur le territoire russe, afin de s'entraîner à effectuer les tâches les plus difficiles et les plus atypiques», a-t-il conclu.

    Le 11 décembre dernier, Moscou a annoncé le retrait de la majeure partie de son contingent militaire encore stationné en République arabe syrienne. Auparavant, l'état-major interarmées russe avait indiqué que l'ensemble des territoires syriens était libéré des terroristes.

    Le chef du Kremlin Vladimir Poutine, en visite sur la base aérienne de Hmeimim en Syrie, a quant à lui promis que les forces russes porteraient des «frappes inédites» contre les terroristes s'ils reprenaient leurs activités dans le pays.

     

    Lire aussi:

    Syrie: Moscou adresse un dernier avertissement aux terroristes
    Quelles armes russes resteront en Syrie?
    La Russie veut façonner l’ordre mondial, et elle y parvient, selon Merkel
    Tags:
    avion, personnel, hélicoptères, Vladimir Poutine, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik