Russie
URL courte
6261
S'abonner

Le Service fédéral de sécurité a annoncé avoir démantelé une filière de trafic d’armes à feu en Russie depuis l’Union européenne et avoir saisi 380 armes de fabrication russe et étrangère.

Une opération coup de poing menée par le Service fédéral de sécurité (FSB) de concert avec le ministère de l'Intérieure et la Garde nationale a eu pour effet le démantèlement d'un réseau de trafic d'armes sur le territoire de la Russie depuis l'Union européenne.

«Le FSB, le ministère de l'Intérieur et la Garde nationale ont démantelé un groupe criminel formé par des habitants de Moscou, de Saint-Pétersbourg et de Yaroslavl impliqués dans le trafic d'armes à feu depuis des pays de l'UE vers la Russie», indique un communiqué du FSB.

380 armes à feu de fabrication russe et étrangère ont été saisies au cours de l'opération, plus particulièrement 25 mitrailleuses, 30 fusils d'assaut, 70 pistolets-mitrailleurs, 94 carabines, 158 pistolets et revolvers et deux fusils antichars.

Un mortier, un lance-grenades, 15 grenades à main, des munitions et des silencieux ont été également découverts lors des perquisitions.

Deux ateliers de modernisation d'armes et de fabrication de munitions ont été fermés.

Le dernier coup de filet contre des trafiquants d'armes annoncé par le FSB remontait à mai 2018. Le FSB avait réussi à démanteler des réseaux dans 14 régions de la Russie. 32 trafiquants avaient été arrêtés et 84 armes à feu, des grenades, des mines et de nombreuses autres munitions avaient été saisies. 

Lire aussi:

Le Président Aoun évoque l'hypothèse d'un «missile» ou d'une «bombe» dans la double explosion à Beyrouth
Le corps d’un homme mort depuis six ans découvert grâce… à des pigeons
Macron au Liban: cette «déambulation dans les rues ressemblait plus à une campagne à l’adresse des Français»
Une pétition demande un placement du Liban sous mandat français pendant dix ans
Tags:
démantèlement, réseau, trafic d'armes, FSB, Union européenne (UE), Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook