Russie
URL courte
11630
S'abonner

Les terroristes de Hayat Tahrir al-Sham* préparent une provocation visant à accuser Damas d’avoir utilisé des armes chimiques contre la population civile dans la province syrienne d’Idlib, selon la Défense russe.

Une nouvelle mise en scène est préparée le groupe terroriste Hayat Tahrir al-Sham* afin d'accuser Damas d'avoir utilisé des armes chimiques contre les civils dans la province d'Idlib, a annoncé le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov.

«Selon les informations confirmées simultanément par plusieurs sources indépendantes, le groupe terroriste Hayat Tahrir al-Sham* (Front al-Nosra*, ndlr) est en train de préparer une nouvelle provocation relative à "l'utilisation d'armes chimiques" par les forces gouvernementales syriennes contre la population civile dans la province d'Idlib», a détaillé le militaire.

Selon lui, pour réaliser la mise en scène d'une «attaque chimique», les terroristes de Hayat Tahrir al-Sham* ont acheminé 8 récipients contenant du chlore dans la ville de Jisr al-Choghour dans la province d'Idlib et les ont remis au groupe Hizb un-Turkestan al-Islami* qui les a transférés dans un village situé à quelques kilomètres de cette ville.

«En outre, un groupe de terroristes formés à manipuler les agents toxiques sous la direction de spécialistes de la société militaire privée britannique Olive est arrivé dans la zone de Jisr al-Choghour», a ajouté Igor Konachenkov.

Il a précisé que les terroristes en question avaient pour mission de «simuler les secours aux victimes d'une attaque chimique en portant l'uniforme des Casques blancs».

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

La vidéo d’un homme poussant une femme dans les escaliers du métro parisien suscite une controverse
Les Tatars de Crimée proposent à Erdogan de se rencontrer sur leur sol
Les États-Unis prêts à défendre le Japon avec l’arme nucléaire
Biden face aux accords de «paix» de Trump pour Israël: «On voit aujourd’hui les limites de l’exercice»
Tags:
provocation, armes chimiques, Igor Konachenkov, Idlib
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook