Ecoutez Radio Sputnik
    Le Kremlin de Moscou

    Quels sont les termes de la livraison de S-300 à Damas?

    © Sputnik . Natalia Seliverstova
    Russie
    URL courte
    Livraison de S-300 russes à la Syrie (46)
    4242

    Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, n’a pas répondu à une question des journalistes sur les termes de la livraison de systèmes de défense antiaérienne S-300 à la Syrie.

    Le porte-parole du Président russe, Dmitri Peskov, n'a pas détaillé les conditions sous lesquelles Moscou a décidé de fournir des systèmes de missiles sol-air S-300 à Damas.

    «Je ne peux pas le dire exactement. En l'occurrence, je laisse votre question sans réponse», a-t-il répondu aux journalistes.

    La Russie livrera d'ici 15 jours des systèmes antiaériens S-300 à l'armée syrienne afin de renforcer ses capacités de combat dans le cadre du drame de l'avion russe Il-20, a déclaré le lundi 24 septembre le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou.

    Le 17 septembre, la défense antiaérienne syrienne a ciblé par erreur un Il-20 russe avec 15 militaires à son bord. L'appareil se dirigeait vers la base aérienne de Hmeimim et a été abattu à 35 km des côtes syriennes. Le crash de l'avion a coïncidé avec un raid israélien contre la Syrie. La Russie accuse les pilotes israéliens d'avoir utilisé l'Il-20 comme couverture pour échapper aux missiles syriens. Israël n'est pas d'accord avec cette dernière affirmation. Selon lui, au moment du crash, les avions israéliens ayant attaqué la Syrie se trouvaient déjà dans l'espace aérien de leur pays, et les missiles syriens, dont un a frappé l'Il-20, partaient irrégulièrement et n'étaient pas ciblés.

    Dossier:
    Livraison de S-300 russes à la Syrie (46)

    Lire aussi:

    Kremlin: la réponse russe à la tragédie de l'Il-20 vise la sécurité des militaires russes
    Washington réagit à la décision russe de livrer des S-300 à la Syrie
    Assad et Poutine se sont téléphoné, selon le service de presse du Président syrien
    Tags:
    livraisons, conditions, S-300, Dmitri Peskov, Damas, Moscou
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik