Ecoutez Radio Sputnik
    Le ministère russe des Affaires étrangères

    Moscou réagit à la possibilité de sanctions US contre ses entreprises en Syrie

    © Sputnik . Natalia Seliverstova
    Russie
    URL courte
    6471

    La possible introduction de sanctions américaines contre la Russie et l’Iran en Syrie s’inscrit dans le cadre de la politique «défectueuse» de Washington, a déclaré le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov. Les États-Unis pourraient prendre une telle mesure dans le cadre de leur nouvelle stratégie en Syrie.

    Les allégations d'après lesquelles les États-Unis entendent sanctionner les sociétés russes et iraniennes participant à la reconstruction de la Syrie pourraient confirmer les efforts américains d'entraver la reconstruction de ce pays en conflit depuis 2011, a déclaré ce mercredi le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov. Dans le même temps, il a indiqué qu'il s'agissait d'informations provenant de sources anonymes.

    «Nous avons vu ces informations. En général, il est inapproprié de commenter les sources anonymes, mais dans ce cas nous pouvons constater que cela confirme la ligne politique de Washington, qui vise à nier la nécessité de participer au rétablissement de la vie normale en Syrie, à la création des conditions pour le retour des réfugiés, au redressement économique […] et à d'autres activités liées à la normalisation de la situation», a-t-il précisé.

    M. Riabkov a qualifié une telle politique d'«antagoniste» et de «défectueuse».

    «Empêcher les pays-garants de faire avancer les processus lancés à Sotchi et à Astana. Une politique médiocre, antagoniste et défectueuse se manifeste aussi dans cet aspect», a-t-il conclu.

    Auparavant, la chaîne américaine NBC, en se référant à des sources proches du dossier, a fait savoir que l'administration Trump était en train d'élaborer une nouvelle stratégie d'actions en Syrie, qui prévoirait la possibilité de sanctionner les entreprises iraniennes et russes participant à la reconstruction de la Syrie.

    Lire aussi:

    Reconstruction syrienne: l’Occident fera-t-il finalement sa «part du travail»?
    La Chine révèle la condition du redressement de la Syrie
    SPIEF: des sociétés russes s'engagent pour reconstruire la Syrie
    Tags:
    reconstruction, sanctions, Sergueï Riabkov, Iran, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik