Russie
URL courte
Provocation de navires de guerre ukrainiens dans le détroit de Kertch (51)
141063
S'abonner

Des avions militaires russes Su-25 sont en train de survoler le détroit de Kertch suite à la provocation perpétrée par la Marine ukrainienne, selon un correspondant de Sputnik.

Comme l'indique un correspondant de Sputnik, des avions militaires russes Su-25 ont procédé à une patrouille de la zone du détroit de Kertch, où des bâtiments de guerre ukrainiens avaient plus tôt dans la journée franchi illégalement la frontière russe.

À des fins de sécurité pour les bateaux civils, la Russie a bloqué dans la journée le détroit de Kertch aux navires militaires de l'Ukraine après que ce dimanche, vers 7h00, trois navires de guerre de la Marine ukrainienne sont illégalement entrés dans l'espace maritime russe et se sont dirigés vers le détroit de Kertch. Selon le Service fédéral de sécurité (FSB), après avoir «traversé la frontière russe de façon illégale», les bâtiments ont effectué des manœuvres dangereuses en négligeant les demandes des autorités russes.

Plus tard, deux autres bâtiments de guerre de la Marine ukrainienne ont quitté vers midi le port de Berdiansk, dans la mer d'Azov, pour rejoindre les trois navires de guerre que Kiev avait envoyés ce matin dans l'espace maritime russe près du détroit de Kertch, a indiqué le département des frontières du FSB en République de Crimée.

Le Service fédéral de sécurité a mis en garde les autorités ukrainiennes contre «les actions dangereuses et irresponsables» et a souligné que des mesures nécessaires étaient mises en place «pour empêcher cette provocation».

Dossier:
Provocation de navires de guerre ukrainiens dans le détroit de Kertch (51)

Lire aussi:

La France recense le plus grand nombre journalier d’admissions en réanimation depuis début novembre
Le chef du Conseil scientifique prévient du risque d'une situation extrêmement difficile dès la mi-mars en France
Ce que l’on sait de la violente agression de Yuriy à Paris
Tags:
Su-25, détroit de Kertch, Kertch, Crimée, Ukraine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook