Russie
URL courte
7292
S'abonner

En se prononçant sur les vaines tentatives du Président ukrainien de téléphoner à son homologue russe, Dmitri Peskov a clarifié l’organisation des conversations téléphoniques de Vladimir Poutine. Selon lui, c’est les assistants du dirigeant russe qui reçoivent les appels adressés à ce dernier.

Les conversations téléphoniques entre les chefs d'État sont organisées via leurs assistants, a indiqué le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, interrogé sur les tentatives de Piotr Porochenko de parler à Vladimir Poutine au téléphone.

«Les assistants des Présidents disposent de canaux de communication […] Ils transmettent la proposition d'organiser une conversation téléphonique. Ces propositions sont parfois bien comprises et parfois ce n'est pas le cas», a-t-il précisé.

Auparavant, Vladimir Poutine avait expliqué son refus de s'entretenir au téléphone avec Piotr Porochenko par sa réticence de prendre part à la campagne électorale de ce dernier. Selon le Président russe, le dirigeant ukrainien organise en maître des provocations et des situations de crise avant d'en rejeter immédiatement la responsabilité sur la Russie. Ceci fait, il souhaite faire croire au monde entier «qu'il règle les problèmes qui ont surgi».

Trois navires de la Marine ukrainienne ont violé le 25 novembre la frontière russe en mer Noire avant de se diriger vers le détroit de Kertch dans les eaux territoriales russes. Quelques heures plus tard, ils ont été arraisonnés et conduits au port de Kertch.

Les autorités russes ont interpellé 24 militaires ukrainiens dont deux agents du Service de sécurité d'Ukraine (SBU). Selon le Service fédéral de sécurité (FSB) russe, ces agents se trouvaient à bord des navires pour coordonner la provocation.

Lire aussi:

Une deuxième vague de Covid-19, «c’est presque certain», affirme un infectiologue japonais
Un homme de 75 ans en sang: les policiers de Buffalo démissionnent par solidarité avec leurs deux collègues suspendus
Engagement de GI en Tunisie: Washington accuse Moscou et tente de doubler Paris
Maroc: des muftis autoproclamés condamnent à mort trois Youtubeurs
Tags:
provocation, conversation téléphonique, Kremlin, Dmitri Peskov, Petro Porochenko, Vladimir Poutine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook