Russie
URL courte
7310
S'abonner

Près de 24 heures après l’explosion de gaz dans un immeuble de Magnitogorsk, un bébé de 11 mois a été retrouvé vivant sous les décombres, alors que les températures dans la ville oscillent entre -25°C et -15°C. «Un miracle», d’après l’antenne régionale du ministère russe des Situations d’urgence.

Les pompiers ont dégagé vivant un bébé qui avait passé près de 24 heures sous les décombres de l’immeuble de neuf étages de Magnitogorsk partiellement détruit par une explosion de gaz, a annoncé mardi à Sputnik le département du ministère russe des Situations d’urgence pour la région de Tcheliabinsk.

«C’est tout simplement un miracle… Nos pompiers l’ont retrouvé, il a été transféré à l’hôpital local. Nous espérons que tout ira bien», a indiqué le département.

La nuit dernière, la température à Magnitogorsk est tombée à —24°C et ce mardi, il y fait moins 20 degrés.

L’enfant de 11 mois a été repéré au niveau du rez-de-chaussée au moment où il a commencé à pleurer, d’après le département.

«Nous avons immédiatement lancé une opération d’envergure engageant des dizaines de spécialistes du ministère des Situations d’urgence. Les experts cynophiles ont examiné un lieu où pouvait se trouver le bébé, mais cette hypothèse ne s’est pas confirmée. Toutefois, les secouristes n’ont pas perdu espoir et ont continué de creuser […]. Ces centaines de personnes attendaient la libération de l’enfant comme un miracle», a indiqué le service de presse du département.

Selon le sauveteur du centre Leader, Petr Gritsenko, qui a extrait le bébé des décombres, l’enfant était dans une position presque idéale pour survivre: il se trouvait dans son petit lit, était habillé et une couverture le protégeait du froid. Sa tête était coincée entre des fragments d’une porte d’armoire et il pouvait ainsi respirer.

D’après le ministère russe de la Santé publique, l’enfant, un garçon, est dans un état très grave, il sera évacué à Moscou par un vol spécial. Il souffre de gelures, d’hypothermie, d’une commotion cérébrale et des fractures multiples, a précisé le service de presse du ministère.

Une explosion de gaz s'est produite le 31 décembre, vers 4 heures du matin, dans un immeuble de la ville russe de Magnitogorsk, à 1.400 kilomètres à l'est de Moscou. 26 appartements où résidaient 46 personnes se sont effondrés. Au total, 120 personnes vivaient dans le périmètre de l'effondrement, selon le ministère des Situations d'urgence.

Le Comité d'enquête russe a ouvert une enquête pénale. Le 2 janvier a été déclaré jour de deuil dans la région de Tcheliabinsk.

Lire aussi:

«Le dernier rempart de la paix civile est en train de céder», s’inquiète Philippe de Villiers
Philippe de Villiers assure avoir guéri du Covid en buvant du pastis conseillé par Didier Raoult
Nuit de chaos à Argenteuil, des policiers visés par des tirs de mortiers - vidéos
Les drogués du Nord de Paris sont désormais «gardés» dans un parc qui a coûté plus de 13 millions d’euros
Tags:
sauvetage, sauveteurs, bébé, ministère russe des Situations d'urgence, Tcheliabinsk, Magnitogorsk
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook