Ecoutez Radio Sputnik
    L'immeuble de Magnitogorsk touché par une explosion de gaz le 31 décembre 2018

    «Nous avons ouvert la porte et vu la rue»: des rescapés de Magnitogorsk témoignent

    © Sputnik . Ministère des Situations d'urgence
    Russie
    URL courte
    152

    Ce couple habitant l’immeuble qui s’est partiellement effondré le 31 décembre à Magnitogorsk, dans l’Oural, a raconté sa fuite par le balcon des voisins. Grâce à cela, ils ont pu sortir par l’entrée d’à côté qui n’a pas été endommagée par la déflagration.

    Comme beaucoup d'autres familles, celle-ci dormait au moment où l'explosion a secoué l'immeuble de la ville russe de Magnitogorsk. Réveillés en sursaut, ses membres ont vu une fissure faire son apparition sur un mur de leur appartement et du plâtre commencer à tomber du plafond. Aujourd'hui, ils racontent aux journalistes comment ils sont parvenus à se sauver du bâtiment.

    «Nous avons ouvert la porte et vu la rue. Il ne restait qu'à sauter par la fenêtre. Si nous pouvions sauter avec mon mari même avec le risque d'avoir des fractures, quid des enfants? On est au quatrième étage», confie aujourd'hui Tatiana.

    Son mari, Alexeï, a expliqué qu'il avait alors cassé la fenêtre du balcon de leurs voisins par laquelle la famille a réussi à se sauver, ainsi que leurs quatre autres voisins du même étage. Grâce à cela, ils ont pu sortir par l'entrée d'à côté qui n'a pas été endommagée par l'explosion.

    «Les enfants ont passé puis nous avons traversé», se souvient le couple.

    Actuellement, le couple et ses enfants habitent chez des proches.

    Une explosion s'est produite le 31 décembre, vers 6 heures du matin, dans un immeuble de la ville russe de Magnitogorsk, à 1.400 kilomètres à l'est de Moscou, provoquant l'effondrement d'une entrée. Au total, 120 personnes vivaient dans le périmètre de l'effondrement, selon le ministère des Situations d'urgence. Le 3 décembre, les travaux de recherche et de sauvetage ont cessé. Au total, 39 personnes ont péri sous les décombres.

    Lire aussi:

    La France tacle durement les États-Unis sur l’Otan et les F-35
    Ils se battent à bord d’un avion Ryanair à cause d’une femme aux pieds nus (vidéo)
    Poutine pose en ukrainien une question piquante aux autorités de Kiev
    Tags:
    explosion de gaz, urgence, effondrement, tragédie, morts, Magnitogorsk, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik