Ecoutez Radio Sputnik
    Su-34

    Ce que l’on sait de la collision de deux Su-34 dans le ciel en Extrême-Orient

    Sputnik
    Russie
    URL courte
    412284

    Deux Su-34 sont entrés en collision ce vendredi pendant des vols d'entraînement, en Extrême-Orient russe. Les équipages se sont éjectés, selon la Défense. Si l'un des pilotes a été retrouvé vivant et hospitalisé, on a appris que deux autres n'avaient pas survécu. Les opérations de recherches du quatrième et dernier pilote se poursuivent.

    Deux bombardiers stratégiques russes Su-34 se sont heurtés lors des vols d'exercice qu'ils effectuaient ce vendredi en Extrême-Orient, a annoncé le ministère russe de la Défense dans un communiqué.

    L'incident s'est produit au-dessus de la mer du Japon à 35 kilomètres de la côte, indique le ministère ajoutant que les équipages sont parvenus à s'éjecter. «Les avions n'ont pas été équipés de munitions», a précisé le ministère.

    Opération de sauvetage

    Un avion An-12 et deux hélicoptères Mi-8 ont été dépêchés pour retrouver les pilotes. 

    L'opération de sauvetage se déroule dans des conditions météorologiques difficiles, car le vent et la houle se sont levés dans la zone. 

    Vers 9h, heure de Paris, le ministère de la Défense a annoncé qu'un pilote avait été localisé. Un bateau de sauvetage devrait l'embarquer d'ici une vingtaine de minutes. 

    Six bateaux de la Flotte du Pacifique ont été envoyés dans la zone de crash des pilotes. Deux bateaux civils qui se trouvaient à proximité se sont également dirigés vers le secteur pour participer à l'opération.

    Un avion anti-sous-marin Tu-142 est également présent.

    Un pilote repêché

    Près de trois heures et demi après le crash, un des pilotes a été récupéré par le bateau de sauvetage, a annoncé le ministère, précisant que le pronostic vital du militaire n'est pas engagé. Il a été transporté à Khabarovsk.

    Après avoir initialement annoncé qu'un deuxième pilote avait été lui-aussi repêché, le ministère de la Défense a démenti ces informations. L'opération se poursuit avec la participation de cinq bateaux. Un signal de détresse a été détecté dans la zone de crash des équipages.

    Les corps de deux autres pilotes retrouvés

    Dans la soirée de vendredi (heure de Paris), la Défense russe a annoncé à une heure d’intervalle que les équipages de deux bateaux engagés dans l’opération de sauvetage avaient découvert et  monté à leur bord les corps de deux autres pilotes qui ne donnaient plus aucun signe de vie.

    Le sort du quatrième et dernier pilote est pour l'heure toujours inconnu.

    Doté d'un haut degré de manœuvrabilité, le Su-34 peut embarquer des bombes et des missiles de tous genres. Il peut tirer 16 types d'armes guidées de haute précision et 19 types de munitions non guidées, soit 35 armements.

    La vitesse maximale de l'avion est de 2.200 kilomètres par heure, tandis que son rayon d'action atteint 1.100 kilomètres.

    Lire aussi:

    Macron et Castaner visés par une plainte à la Cour pénale internationale pour «crime contre l’humanité» (vidéo)
    L’armateur du pétrolier japonais infirme la version US sur l’incident en mer d’Oman
    Un mariage à Mulhouse dérape, une agente d’état civil et un élu violentés
    Tags:
    Su-34, Extrême-Orient, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik