Ecoutez Radio Sputnik
    Le Kremlin de Moscou

    Nord Stream 2: Moscou espère que les pays de l’UE décideront sans l'influence des USA

    © Sputnik . Natalia Seliverstova
    Russie
    URL courte
    Gazoduc Nord Stream 2 (155)
    11291

    La Russie espère que les pays de l’Union européenne donneront leur avis sur le projet Nord Stream 2, sans l'influence de la partie états-unienne, a déclaré le Kremlin, en soulignant que les États-Unis obligeaient les Européens à acheter leur gaz plus cher de 30%.

    Dmitry Peskov, le porte-parole du Président russe, a présenté vendredi devant les journalistes le point de vue de Moscou sur le projet de gazoduc Nord Stream 2.

    «Nous constatons avec regret qu'il n'y a actuellement aucun consensus sur le Nord Stream au sein de l'Union européenne elle-même, mais nous espérons que, dans ce cas, les pays membres de l'Union européenne s'occuperont eux-mêmes de cette question», a-t-il déclaré. 

    En outre, le porte-parole du Kremlin a souligné que les États-Unis essayaient «dans la situation actuelle d’obliger les partenaires européens à acheter le gaz américain, environ 30% plus cher».

    «Ce projet international, nécessaire pour la Russie et pour l’ensemble de l’Union européenne, est constamment attaqué par des pays tiers, plus précisément les États-Unis qui, dans ce cas, adoptent une position incompatible avec les notions de concurrence loyale», a affirmé M.Peskov.

    Néanmoins, «la partie russe continue de travailler sur ce projet avec ses partenaires du consortium» et  espère «que ce projet sera mis en œuvre», a conclu le porte-parole du Président russe.

    Nord Stream 2, reliant la Russie à l'Allemagne via la mer Baltique, devrait être mis en service d'ici fin 2019. Les États-Unis s'y opposent énergiquement, bien que la Russie ait déclaré plusieurs fois qu'il s'agissait d'un gazoduc absolument commercial et qu'il ne signifiait pas pour autant l'arrêt du transit de gaz russe via l'Ukraine.    

    Dossier:
    Gazoduc Nord Stream 2 (155)

    Lire aussi:

    Paris «compte soutenir» les amendements restreignant le gazoduc Nord Stream 2
    En 24 heures, la France s’oppose puis annule son opposition au Nord Stream 2
    L’Allemagne rejette des amendements contre Nord Stream 2 à la Commission européenne
    Tags:
    Europe, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik