Ecoutez Radio Sputnik
    Ministère russe des Affaires étrangères

    Les sanctions antirusses US menaceraient les Américains et les Européens

    © Sputnik . Maksim Blinov
    Russie
    URL courte
    5422

    Les sanctions états-uniennes contre les obligations souveraines de la Russie et les opérations des banques de ce pays en dollars sont une arme à double tranchant qui pourrait porter atteinte aux intérêts des Américains et des Européens, selon le vice-ministre russe des Affaires étrangères Alexandre Pankine.

    En introduisant des sanctions contre la Russie le gouvernement des États-Unis devrait tenir compte des intérêts des hommes d'affaires qui tombent eux aussi sous le coup de ces mesures restrictives, estime le vice-ministre russe des Affaires étrangères Alexandre Pankine.

    «Cela concerne dans une plus grande mesure les sanctions contre la dette russe et les transactions en dollars. Parce que cela peut porter atteinte aux intérêts non seulement des acteurs américains importants, mais aussi à ceux de leurs partenaires et alliés, y compris européens», a déclaré M.Pankine dans une interview accordée à Sputnik.

    «Il se peut que ce soit un objectif des sanctions. Mais il ne fait aucun doute que l'Europe ressent les effets des sanctions dans une mesure égale à celle de la Russie, voire davantage», a souligné le diplomate.

    Il a ajouté que Moscou était ouvert à une coopération constructive avec tous les partenaires, américains compris.

    «Mais si des sanctions sont introduites sous tout prétexte inventé ou sans prétexte, nous nous réservons le droit à des mesures proportionnelles et symétriques», a-t-il averti.

    De nouvelles sanctions américaines contre la Russie sont entrées en vigueur le 27 août dernier. Un nouveau train de sanctions encore plus dures devait être introduit en novembre dernier et devait contenir un large éventail de mesures contre la Russie, y compris des sanctions contre sa dette publique et les banques d'État russes, parmi lesquelles Vneshekonombank, Sberbank, VTB, Gazprombank, Rosselkhozbank et Promsviazbank. Cependant l'année dernière le Congrès américain n'a pas eu l'occasion d'envisager un projet de loi à ce propos.

    Lire aussi:

    Les États-Unis envisagent officiellement le recours à la force militaire contre l’Iran
    Attaque contre la Russie: le New York Times met en garde Trump après ses accusations de «haute trahison»
    En défiant les USA, un pays membre de l’UE lance un réseau 5G avec l’aide de Huawei
    Tags:
    sanctions antirusses, Europe, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik