Russie
URL courte
5514
S'abonner

Bien que des journalistes du Guardian aient publié à plusieurs reprises des articles condamnant le rattachement de la Crimée à la Russie, le journal a relayé ce 22 août une photo dont la légende définit la péninsule comme un territoire russe.

Le journal britannique The Guardian a publié le 22 août sur son site une liste des meilleures photos de la semaine, dans laquelle figure une image prise au festival Tavrida en Crimée. Dans la légende de l'image, les éditeurs ont précisé que la photo avait été prise en Russie.

«Crimée, en Russie. Des visiteurs se rendent au cinquième festival Tavrida-ART près de la ville de Soudak», indique le descriptif.

«Crimée, en Russie. Des visiteurs se rendent au cinquième festival Tavrida-ART près de la ville de Soudak» / capture d'écran
«Crimée, en Russie. Des visiteurs se rendent au cinquième festival Tavrida-ART près de la ville de Soudak» / capture d'écran

Le Guardian avait publié à plusieurs reprises des articles condamnant le rattachement de la Crimée à la Russie, les journalistes ayant qualifié cet acte d'illégal.

Auparavant, l’encyclopédie Internet Wikipedia avait également reconnu la Crimée comme territoire russe. Dans ses articles sur le G20, la péninsule a été désignée comme faisant partie de la Russie.

Référendum

La Crimée, rattachée à l'Ukraine par Nikita Khrouchtchev en 1954, à l'époque de l'URSS, a réintégré la Russie à la suite d'un référendum organisé en mars 2014. 96,77% des habitants de la péninsule ont voté pour le rattachement. L'Ukraine ne reconnaît pas les résultats du vote et continue à considérer ce territoire comme le sien.

Lire aussi:

Un astéroïde géant fonce droit sur la Terre
Un poisson saute hors de l’eau et transperce le cou d’un pêcheur – photo choc
Coronavirus: l'épidémie «s'accélère», la situation est «grave», selon Xi Jinping
Seul contre deux femmes: un combattant UFC affronte des poids mouches et sort vainqueur - vidéos
Tags:
territoire, The Guardian, Crimée, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik