Russie
URL courte
2021315
S'abonner

La Russie a achevé la modernisation du canon automoteur 2S7M Malka, l’un des plus puissants au monde. Le premier est déjà prêt pour la livraison à l’armée russe, selon le constructeur Ouralvagonzavod.

Le premier canon automoteur modernisé 2S7M Malka est prêt à être fourni aux forces armées russes, a annoncé à Sputnik le service de presse du fabricant Ouralvagonzavod.

La modernisation a porté sur la boîte de vitesse, les mécanismes de distribution, le groupe électrogène, les appareils d’observation, les intercommunications et la station radio. Des composants importés ont été remplacés par des analogues de fabrication locale.

«Des caractéristiques du châssis, la capacité de manœuvre, la mobilité et les caractéristiques techniques principales du canon ont été améliorées au cours de la modernisation», a précisé le service de presse.

Le fabricant a fait savoir que la fiabilité du mécanisme de chargement, du canon et du système de conduite des tirs avait été vérifiée pendant les essais.

«Le premier exemplaire est prêt à être livré aux forces armées russes et l’entreprise peut commencer la modernisation du canon en série», a ajouté le service de presse. 

Un canon en service depuis 1975

Le 2S7M Malka est une version modernisée du canon automoteur 2S7 Pion, développé dans les années 1970 et considéré jusqu’à présent comme l’un des plus puissants au monde. Armé d’un canon de 203 mm, il est en service depuis 1975 et a subi une première modernisation en 1983.

Le 2S7M utilise des munitions explosives et des projectiles à propulsion additionnelle. Cependant, son principal atout consiste en la possibilité d’utiliser des projectiles antibéton et chimiques, ainsi que des munitions à charge nucléaire.

Lire aussi:

Cet homme potentiellement «dangereux» recherché par la police pour avoir enlevé ses enfants - photo
«Les gens ne veulent pas travailler»: au Canada, l’aide d’urgence, trappe à l’emploi?
Les chiens d’Abidjan frappés par une épidémie mortelle
Tags:
modernisation, canon automoteur, Uralvagonzavod
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook