Russie
URL courte
Par
21734
S'abonner

L’amitié en politique peut-elle exister et a-t-elle le droit d’exister? Cette question qui revient très souvent est évoquée par le Président russe qui estime qu’en grande politique, il ne doit pas y avoir d’amis, mais qu’une bonne entente personnelle simplifie l’activité d’un politicien.

Vladimir Poutine estime qu’en grande politique, il ne s'agit pas d'amitié, le chef d’État se devant de penser aux intérêts de son pays et de ses concitoyens.

«En fait, en grande politique, il n'y a pas d'amis. Il ne doit pas y en avoir. En grande politique, il y a les intérêts de l’État et du peuple qui sont représentés par un personnage qui s’occupe d’activités politiques», a-t-il déclaré dans une interview sur la chaîne de télévision Rossia 1.

«Celui qui représente un pays doit avant toute chose penser aux intérêts de ce dernier», a ajouté Vladimir Poutine.

L’avantage d’une bonne relation

Toutefois, une bonne entente personnelle, notamment entre les dirigeants de différents pays, aide toujours à résoudre les problèmes les plus difficiles.

«À l'inverse, si cette entente n’existe pas, ce fait complique l’activité dans l'intérêt de son pays», a-t-il ajouté pour conclure.

Lire aussi:

Le nombre de décès le plus élevé depuis avril et les nouveaux cas en baisse en 24h en France
«Nous sommes libres de décapiter»: des milliers de messages de bots envahissent des sites français
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
Tags:
amitié, politique, Vladimir Poutine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook