Russie
URL courte
Spoutnik V, le premier vaccin russe contre le Covid-19 (222)
9231
S'abonner

La Russie devrait fournir au Népal jusqu'à 25 millions de doses du vaccin russe contre le coronavirus Spoutnik V, a fait savoir à Sputnik le ministère russe des Affaires étrangères.

Jusqu'à 25 millions de doses du Spoutnik V peuvent être envoyées au Népal, a annoncé à Sputnik l’un des directeurs du ministère russe des Affaires étrangères, Zamir Kaboulov.

«Je voudrais souligner que d’autres pays de la région, en particulier le Népal, montre un grand intérêt pour l’approvisionnement en vaccin russe», a dit M.Kaboulov.

Selon lui, une société pharmaceutique népalaise a «signé un mémorandum» avec le Fonds russe d’investissements directs, selon lequel «jusqu'à 25 millions de doses de Spoutnik V peuvent être fournies à la république himalayenne».

Plus de 1,5 million de Russes vaccinés

Le Fonds russe d’investissements directs a annoncé le 10 janvier que plus d’un million et demi de Russes s’étaient déjà fait vacciner contre le Covid-19 avec le Spoutnik V.

Le Fonds a aussi déclaré que le vaccin avait été enregistré le 10 janvier par l’Algérie, premier pays du continent africain à le faire. L’enregistrement a été effectué dans le cadre de la procédure accélérée d’autorisation d’utilisation d’urgence. Le Spoutnik V avait été précédemment enregistré selon une procédure similaire en Argentine, en Bolivie et en Serbie.

Le vaccin utilise comme vecteurs deux adénovirus humains, une plateforme bien étudiée. Il a été enregistré en Russie le 11 août 2020.
 

Dossier:
Spoutnik V, le premier vaccin russe contre le Covid-19 (222)

Lire aussi:

Opération anti-drogue à Avignon: un policier mortellement blessé lors des tirs
Accident de laboratoire à l’origine du Covid-19: et si c’était vrai?
Un conseiller de Véran déplore «l’état catastrophique du pays» et rejoint le RN
Philippe de Villiers: «Nous sommes dans un Nouveau Monde totalitaire que Big Brother n’aurait pas conçu»
Tags:
Covid-19, Spoutnik V, santé, Népal, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook