Russie
URL courte
Par
481170
S'abonner

Précédemment transféré à l’hôpital, l'opposant russe a annoncé ce vendredi 23 avril sa décision de mettre fin à sa grève de la faim qu’il avait entamée fin mars dans la colonie pénitentiaire où il est détenu à 100 kilomètres de Moscou.

Dans un message publié ce vendredi 23 avril sur Instagram, Alexeï Navalny annonce qu’après consultation de plusieurs médecins, il a décidé d'arrêter sa grève de la faim.

«Compte tenu des progrès et des circonstances, je commence à sortir de ma grève de la faim. Selon les règles, cela prendra les mêmes 24 jours», a-t-il écrit.

Il a précisé qu’il ne retirera pas sa demande de consultation d'un médecin parce qu’il veut savoir pourquoi il perd toute sensibilité sur certaines parties de ses bras et de ses jambes, et comment traiter cette hypoesthésie.

Sa grève de la faim

Reconnu coupable d’escroquerie dans l’affaire Yves Rocher et condamné à trois ans et demi de prison avec sursis en 2014, Alexeï Navalny est détenu depuis fin février. En effet, sa peine avec sursis a été traduite en deux ans et huit mois de prison ferme suite à la violation des conditions de son contrôle judiciaire.

Âgé de 44 ans, l’opposant avait entamé une grève de la faim le 31 mars, accusant les autorités de la prison où il se trouve depuis fin février de refuser de le soigner correctement pour des douleurs au dos et aux jambes.

Face aux nombreux appels, les autorités carcérales russes ont décidé de transférer Alexeï Navalny à l'hôpital où son état de santé a été jugé satisfaisant et où il a accepté de prendre des suppléments de vitamines.

Lire aussi:

Une femme en état de démence blesse un policier au couteau avant d'être abattue
Rixe entre deux bandes rivales en pleine rue en Seine-Saint-Denis – vidéo
Israël organise les plus grandes manœuvres de son histoire: vers un nouveau conflit au Moyen-Orient ?
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook