Ecoutez Radio Sputnik
    Un vaccin contre la radiation inventé par des chercheurs russes

    Un vaccin contre la radiation inventé par des chercheurs russes

    Sci-tech
    URL courte
    0 02

    Des chercheurs russes de Vladikavkaz ont inventé un vaccin qui neutralise l’impact de la radiation sur un organisme vivant. Leurs collègues japonais, intéressés par cette préparation, envisagent de l’utiliser pour neutraliser les doses ionisantes reçues par les liquidateurs de Fukushima.

    Des chercheurs russes de Vladikavkaz ont inventé un vaccin qui neutralise l’impact de la radiation sur un organisme vivant. Leurs collègues japonais, intéressés par cette préparation, envisagent de l’utiliser pour neutraliser les doses ionisantes reçues par les liquidateurs de Fukushima.

    Le travail sur le vaccin, qui touche à sa fin, est effectué par les chercheurs russes conjointement avec la NASA (Etats-Unis), indique le professeur Viatcheslav Maliev, chef de la section des biotechnologies du Centre scientifique de Vladikavkaz (Ossétie du Nord) de l’Académie russe des sciences. Les scientifiques américains se sont joints à cette recherche en 2006.

    Le vaccin, testé sur les animaux et sur les hommes, s’est avéré efficace en cas de doses de radiation reçues mille fois supérieures à la norme, affirment les chercheurs de Vladikavkaz. Mais son utilisation clinique n’est pas pour l’instant envisagée.

    L’élaboration de préparations qui traitent les maladies provoquées par la radiation prend des années, raconte Voldemar Tarita, chef de laboratoire au Centre russe de médecine d'urgence et de radiation du ministère russe des Situations d’urgence.

    Parmi les moyens les plus simples pour réduire l’impact de la radiation, le chercheur a cité des préparations d’iode qui protègent la glande thyroïde. Mais si le niveau de radiation est normal, souligne l’expert, il ne faut pas se livrer à l’automédication en consommant des médicaments contenant de l’iode. Leur surdosage entraîne des conséquences négatives : allergie, dermatites etc. En tant que mesure de prévention, il suffit de manger de la laminaire.

    Lire aussi:

    «Les anti-vaccins sont dominants sur les réseaux sociaux»
    La rougeole refait son apparition en Europe et aux USA
    Les vols vers Mars sont-ils cancérogènes?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik