Ecoutez Radio Sputnik
    Fusées Soyouz à Kourou: un revenu assuré pour la Russie (Roskosmos)

    Fusées Soyouz à Kourou: un revenu assuré pour la Russie (Roskosmos)

    Photo: RIA Novosti
    Sci-tech
    URL courte
    0 0 0

    La construction d'un pas de tir de fusées russes de classe Soyouz au centre spatial de

    La construction d'un pas de tir de fusées russes de classe Soyouz au centre spatial de Kourou (Guyane française) assurera un revenu assuré pour l'industrie spatiale russe dans les années à venir, a déclaré jeudi le directeur de l'Agence fédérale spatiale russe (Roskosmos) Vladimir Popovkine.

    "En 2011, nous avons achevé, avec l'Agence spatiale européenne (ESA), la construction d'un pas de tir (de fusées Soyouz) dans leur centre spatial de Kourou, en Guyane française. Cela équivaut presque à construire une centrale nucléaire à l'étranger", a indiqué le responsable dans une interview accordée à la radio Echo de Moscou.

    L'ESA va désormais demander à la Russie de construire des fusées pour ses lancements. Nous avons donc un afflux financier assuré pour les années à venir, a-t-il ajouté.

    Le 22 octobre 2011, un lanceur russe Soyouz ST-B avec deux satellites européens de navigation Galileo à bord a été lancé depuis le pas de tir construit dans le centre spatial de Kourou.

    Il s'agissait du premier lancement d'une fusée spatiale russe en dehors du territoire de l'ex-URSS. Roskosmos et l'ESA ont ainsi concrétisé un projet de coopération lancé à la fin des années 1990.

    Le nouveau pas de tir de Kourou assurera à l'ESA davantage de possibilités de lancement, l'agence européenne ne possédant pas sa propre fusée de classe moyenne.

    RIA Novosti

    Lire aussi:

    Lancement réussi de la fusée Soyouz de Kourou en Guyane
    Guyane: le centre spatial de Kourou va reprendre son activité
    Le fiasco des programmes spatiaux: la faute à qui… ou à quoi?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik