© Ruptly

Lors d'une réunion de l’UMP samedi, l'ancien président français Nicolas Sarkozy a estimé qu'on ne pouvait "pas reprocher à la Crimée" d'avoir "choisi la Russie", et a mis en garde contre une nouvelle "guerre froide" avec Moscou.

Dossier:
La Crimée, une région qui a décidé de redevenir russe (189)

Lire aussi:

Le Drian assure sans plaisanter envisager une frappe nucléaire russe sur l’Europe
Louboutin prend ses distances avec Assa Traoré, assurant qu'elle n'est pas une «égérie»
«Je vais tous vous crever»: appelés pour des violences conjugales, des policiers se font tirer dessus
Togo: surpris en train de profaner une tombe, un «féticheur» a été brûlé vif
Tags:
guerre froide, Nicolas Sarkozy, Crimée, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook

Plus de vidéos

  • l'ayatollah Ali Khamenei
    Dernière mise à jour: 17:43 18.06.2021
    17:43 18.06.2021

    Présidentielle iranienne: derrière la probable victoire des conservateurs, l’ombre du Guide suprême?

    Par

    Le conservateur Ebrahim Raïssi est le grand favori de la présidentielle iranienne qui se déroule ce 18 juin. Selon Thierry Coville, économiste et spécialiste du pays, sa victoire redonnerait à l’ayatollah Ali Khamenei un contrôle total de la politique, notamment étrangère. Sa ligne? Un accord, mais aucune normalisation, avec l’ennemi américain.

  • Le président des Etats-Unis Joe Biden s'adressant au président turc Recep Tayyip Erdogan lors du sommet de l'Otan à Bruxelles, le 14 juin 2021
    Dernière mise à jour: 18:42 16.06.2021
    18:42 16.06.2021

    La Russie peut-elle craindre une réelle convergence d’intérêts américano-turque?

    Par

    Joe Biden a-t-il réussi à convaincre Recep Tayyip Erdogan de s’entendre avec lui sur les théâtres d’opérations du Moyen-Orient? Malgré de profondes divergences, Ankara et Washington pourraient se rapprocher et adopter une vision commune, afin d’étendre son influence pour le premier et de nuire à la Russie pour le second.

  • Le Caesar Kounikov passe le Bosphore
    Dernière mise à jour: 13:20 11.06.2021
    13:20 11.06.2021

    Canal d’Istanbul: un projet sultanesque d'Erdogan aux enjeux géopolitiques majeurs

    Par

    Le chantier géant d’Erdogan aura-t-il des répercussions néfastes? Certes, le canal d’Istanbul pourrait rapporter gros financièrement et stratégiquement à la Turquie. Mais l’opposition politique et certains environnementalistes dénoncent une folie. De plus, le projet pourrait mettre à mal la relation russo-turque au profit des États-Unis.

  • L'usine d'enrichissement de Natanz
    Dernière mise à jour: 20:45 04.06.2021
    20:45 04.06.2021

    L’Iran, grand gagnant du bouleversement politique en Israël?

    Par

    Le probable départ de Netanyahou et son remplacement par le duo Naftali Bennett–Yaïr Lapid aura-t-il des conséquences sur les négociations américano-iraniennes sur le nucléaire iranien? Si le centriste Lapid devrait rejoindre les positions de Biden, le chef de la droite nationaliste Bennett pourrait, lui, se montrer plus offensif.