Supporteurs de foot

Mondial 2018: la Russie expulsera les hooligans violents

© AFP 2018 Anne-Christine Poujoulat
Actualités du Mondial 2018
URL courte
Mondial 2018 (156)
8172

Après qu'un membre d'un groupe britannique de fans ultras a proféré des menaces à l'approche du Mondial, un député russe a rappelé que les hooligans les plus violents seraient expulsés du pays.

La Russie est prête à assurer une ambiance amicale lors du Mondial de foot 2018 mais les hooligans seront systématiquement punis, a promis le chef de la commission de la Douma pour le sport et le tourisme, Mikhaïl Degtiarev.

«Les organisateurs du tournoi, les bénévoles et les habitants de notre pays mettront tout en œuvre pour créer une ambiance d'amitié, d'unité et d'amour pour le foot. Mais les hooligans seront punis, peu importe d'où ils viennent, du Royaume-Uni ou de Russie», a fait savoir le député.

Selon lui, la justice russe dispose de «divers instruments» de réponse aux actions des ultras, allant d'amendes administratives jusqu'à l'expulsion du pays.

Précédemment, le tabloïde britannique Daily Star a diffusé des déclarations du groupe d'ultras Smoggies Elite qui a menacé la Russie de troubles lors de la tenue du Mondial. Selon lui, les Russes «n'ont pas la moindre idée de ce qui les attend». «Ce sera la guerre mondiale, troisième, quatrième, cinquième et sixième», a promis l'interlocuteur du journal.

Le Mondial 2018 se déroulera du 14 juin au 15 juillet dans 12 stades de 11 villes russes: Moscou, Kaliningrad, Saint-Pétersbourg, Volgograd, Kazan, Nijni Novgorod, Samara, Saransk, Rostov-sur-le-Don, Sotchi et Iekaterinbourg.

Dossier:
Mondial 2018 (156)

Lire aussi:

Des hooligans anglais promettent la «Troisième Guerre mondiale» aux Russes
Mondial 2018: le Kremlin promet la meilleure Coupe du Monde «jamais organisée sur Terre»
Mondial 2018: des cinémas gratuits à ciel ouvert attendent les fans de foot à Kaliningrad
Tags:
expulsions, hooligans, supporter, football, Mondial 2018, Douma d'État, Mikhaïl Degtiarev, Royaume-Uni, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik