Opposée à la peine de mort, l'UE condamne l'exécution des co-accusés de Saddam Hussein

Opposé à la peine de mort en toutes circonstances, le Conseil de l'Union européenne (UE) a condamné l'exécution de deux proches de l'ancien président de l'Irak Saddam Hussein, a fait savoir lundi à RIA Novosti le service de presse de Javier Solana.
BRUXELLES, 15 janvier - RIA Novosti. Opposé à la peine de mort en toutes circonstances, le Conseil de l'Union européenne (UE) a condamné l'exécution de deux proches de l'ancien président de l'Irak Saddam Hussein, a fait savoir lundi à RIA Novosti le service de presse de Javier Solana.

"La prise de position de l'Union européenne reste ferme et invariable: nous sommes contre la peine capitale en général et cette exécution en particulier", a précisé le service de presse de Javier Solana, Secrétaire général du Conseil de l'Union européenne et Haut Représentant pour la politique étrangère et de sécurité commune (PESC).

Comme on a appris auparavant, le procureur au procès de l'ancien dictateur Saddam Hussein et de ses co-accusés a annoncé que ces deux derniers condamnés à mort avaient été pendus lundi. Selon le procureur, l'exécution a eu lieu avant l'aube.

Ont été pendus Barzan al-Tikriti, demi-frère de Saddam Hussein et ancien chef des services de renseignement de l'Irak, et Awad al-Bandar, ex-président du tribunal révolutionnaire.

Avec l'ex-président irakien Saddam Hussein, Barzan al-Tikriti et Awad al-Bandar avaient été condamnés à mort le 5 novembre dernier par le Haut tribunal pénal de l'Irak. Tous les trois avaient été accusés de justice sommaire sur 148 habitants du village irakien de Doujail en 1982. Saddam Hussein a été pendu à Bagdad le 30 décembre 2006.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала