Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Enfants contaminés par le VIH au Kirghizstan: le président appelle à la sévérité

S'abonner
BICHKEK, 4 septembre - RIA Novosti. Les personnes reconnues coupables d'avoir inoculé le virus du sida à des enfants dans un hôpital du sud du Kirghizstan devront écoper de la peine maximale, a indiqué mardi le président kirghiz Kourmanbek Bakiev.

"Il ne faut pas traîner avec de telles affaires, il faut impérativement achever rapidement l'enquête sur cette affaire criminelle et la conduire devant les juges, afin que soit prononcée la peine appropriée pour cette négligence criminelle", a-t-il déclaré au cours d'une réunion avec les membres du gouvernement du pays.

Dans le district de Nookatski de la région d'Och, 11 cas de contamination par le virus du sida dans l'enceinte de l'hôpital avaient été décelés en août, chez de très jeunes enfants. Selon les données préliminaires du ministère de la Santé, la contamination serait due à la réutilisation de matériel médical à usage unique.

Le parquet de la région a déjà ouvert une procédure judiciaire pour contamination massive par le VIH. La quasi-totalité des dirigeants des services médicaux du district et de la région ont été démis de leurs fonctions.

Le président kirghiz a néanmoins noté que cette affaire ne devait pas prendre fin avec la destitution des responsables médicaux. Il a ajouté que les mesures les plus sévères devaient être prises à l'encontre des personnes reconnues coupables, ainsi qu'a l'encontre du personnel hospitalier et des responsables de tous niveaux, ayant caché de tels faits et n'ayant pas pris les mesures opportunes.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала