Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La guerre d'Ossétie du Sud sera portée à l'écran à Hollywood

S'abonner
Le réalisateur et producteur à Hollywood Renny Harlin (58 Minutes pour vivre, Peur bleue) a l'intention de porter à l'écran la guerre d'août 2008 en Ossétie du Sud.
MOSCOU, 4 août - RIA Novosti. Le réalisateur et producteur à Hollywood Renny Harlin (58 Minutes pour vivre, Peur bleue) a l'intention de porter à l'écran la guerre d'août 2008 en Ossétie du Sud, rapporte mardi le quotidien britannique The Guardian.

Le tournage du film qui ne porte encore aucun titre, commencera à la mi-septembre 2009 non loin de la région où la guerre de cinq jours a éclaté en août 2008, selon le journal.

Il s'agit d'un "drame anti-guerre" à petit budget, à la différence des grosses sommes auxquelles le réalisateur d'origine finlandaise est habitué, toujours selon The Guardian.

"Je souhaite faire un film consacré à la condition humaine, et même si peu de gens viennent le voir et comprennent son message anti-guerre, j'en serai fier", a indiqué le réalisateur.

Pour le moment, peu d'informations ont filtré concernant le scénario, mais on sait que le film racontera l'histoire d'un journaliste américain et de son cameraman pris dans un échange de tirs en Géorgie, qui essaient de rester impartiaux.

Le 8 août 2008, la Géorgie a lancé une offensive contre l'Ossétie du Sud pour reprendre le contrôle de cette république autoproclamée. L'armée géorgienne a détruit Tskhinval, la capitale, et tué des centaines de civils et des soldats de la paix russes déployés dans la région. Selon les autorités sud-ossètes, l'agression géorgienne a fait plus de 1.500 morts, mais le Comité d'enquête auprès du Parquet russe a confirmé la mort de 162 Sud-ossètes et de 48 militaires russes dont 10 soldats de la paix.

La Russie a opposé une riposte militaire de grande envergure pour imposer la paix à la Géorgie avant de reconnaître le 26 août l'indépendance de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie. En réponse, Tbilissi a rompu ses relations diplomatiques avec Moscou et proclamé les deux républiques du Caucase du Sud "territoires occupés".

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала