Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Van Gogh serait mort par accident

© Photo Van Gogh Gallery Vincent van Gogh
Vincent van Gogh  - Sputnik France
S'abonner
Vincent van Gogh ne se serait pas suicidé, mais serait mort par accident d'une balle tirée par un couple d'adolescents de sa connaissance, affirment les biographes américains du grand peintre néerlandais, Steven Naifeh et Gregory White Smith.

Vincent van Gogh ne se serait pas suicidé, mais serait mort par accident d'une balle tirée par un couple d'adolescents de sa connaissance, affirment les biographes américains du grand peintre néerlandais, Steven Naifeh et Gregory White Smith.

Dans leur étude "Van Gogh: The Life" publiée lundi par la maison d'édition Random House, les deux auteurs affirment que le célèbre peintre a été tué par une balle tirée d'un fusil défectueux appartenant à René Secrétan, un jeune homme de 16 ans.

Selon la version communément admise, le peintre a tenté de se donner la mort le 27 juillet 1890 dans un champ de blé à Auvers-sur-Oise. Grièvement blessé, il a toutefois réussi à regagner l'auberge Ravoux où il logeait pour y décéder deux jours plus tard. Avant de mourir, Van Gogh aurait dit: "Il n'y a personne à blâmer, je voulais moi-même me tuer".

Cependant, MM Naifeh et White Smith, qui ont consulté des lettres de l'artiste jamais traduites jusqu'ici, estiment que Van Gogh n'avait aucune intention de se suicider. "De toute évidence, il s'agit d'un coup de feu accidentel. Et Van Gogh, qui ne recherchait pas la mort, était quand même prêt à l'accepter".

Les chercheurs américains estiment également que le peintre souffrait d'épilepsie, et non de dépression.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала