Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Vampires : la panique envahie la Serbie occidentale

© Photo : www.nr2.ruVampires : la panique envahie la Serbie occidentale
Vampires : la panique envahie la Serbie occidentale - Sputnik France
S'abonner
La panique a envahi la Serbie occidentale depuis que le vieux moulin à eau sur la rivière Rogacica s’est effondré. Les habitants du petit village serbe de Zarozje, dans la vallée de la Drina, à l’Ouest du pays, achètent de l’ail en grande quantité. Le moulin appartenait autrefois au célèbre vampire local, Sava Savanovic, qui tuait toute personne qui venait y moudre son grain.

Les gens croyaient que le vampire habitait toujours dans le moulin, mais après l’effondrement du bâtiment la population est convaincue que Sava Savanovic, désormais sans domicile, erre dans la campagne, cherchant à assouvir sa vengeance.

« Les gens sont terrifiés. Chacun connaît la légende de Sava Savanovic et tout le monde croit en l’existence des vampires. Moi-même, j’ai terriblement peur », a avoué le maire de Zarozje, Miodrag Vujetic.

Selon lui, il est facile de rire si l’on n’habite pas dans cette région . « Mais il n’y a personne parmi nos habitants qui doutent de l’existence des vampires ».

Les autorités locales ont recommandé aux habitants d’accrocher de l’ail aux fenêtres et des crucifix sur les murs des maisons. Cela est bien connu, les vampires détestent l’odeur de l’ail !

L’existence des vampires en Serbie occidentale est confirmée : leurs crimes ont été officiellement portés dans des procès-verbaux, raconte l’ethnographe Vesna Marianovic :

« Sava Savanovic est le vampire de Zarozje. Un autre vampire, Petar Blagoevic, habitait dans le village de Kisiliovo (Nord-est) au début du XVIIIème siècle. A l’époque, le mot « vampire » est apparu pour la première foi dans les procès-verbaux des autorités autrichiennes qui enquêtaient dans cette région sur les cas de mort inexplicables. Les procès-verbaux ont été publiés et le mot serbe « vampire » est passé dans les langues occidentales ».

Les premières mentions sur les vampires ont été trouvées justement en Serbie et en Croatie, et non pas en Transylvanie (Roumanie). La tradition populaire serbe connait beaucoup de moyens de défense contre les vampires. Tatiana Stoianovic a soutenu toute une thèse sur ce sujet :

« L’aubépine ou le prunellier sont très efficaces dans la lutte contre les vampires. On peut également utiliser des formules magiques ou des gros mots. Lors d’une rencontre avec un vampire, il faut injurier son genou droit ou l’envoyer dans la montagne ou dans l’eau. Ensuite, les objets consacrés ou l’eau bénite aident beaucoup. Mais en général, rien ne peux vous débarrasser d’un vampire que sa mort. Comment le faire ? Ceux qui sont nés le jour des morts (en Serbie, le samedi est considéré comme le jour des morts) sont capables d’éliminer les vampires. Il faut trouver le cercueil d’un vampire et le percer avec un pieu de tremble ou d’aubépine ». /L

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала