Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L’offensive de la grippe

© Photо: EPAL’offensive de la grippe
L’offensive de la grippe - Sputnik France
S'abonner
L’épidémie de la grippe aux Etats-Unis a envahi 47 états sur 50. A New-York, a été annoncé l’état d’urgence – il y a des dizaines de morts parmi les malades, dont plusieurs enfants. Une situation critique est enregistrée dans certains autres pays des deux continents américains, en Europe et en Chine. Pourtant, ce n’est même pas le pic traditionnel de prolifération du virus de la grippe.

Les médecins des Etats-Unis travaillent sans relâche.

En Chine, la vitesse de la prolifération du virus bat aussi les records – en une semaine, la grippe a frappé un million de personnes. En Europe, il y a beaucoup de malades. Le grand taux de mortalité dans les pays où la médecine est bien développée témoigne d’une sous-estimation des premiers soins médicaux, dit le directeur de l’Institut de recherche sur la grippe Oleg Kisselev.

« Aux Etats-Unis, l’assistance médicale est bien particulière. On ne réagit pas toujours très vite aux épidémies provoquées par des virus, n’assure pas toujours une hospitalisation urgente. Les médecins américains sont parfaits quand il s’agit de l’aide urgente ou des soins intensifs. Mais l’établissement du diagnostic et l’hospitalisation, cela marche moins bien ».

Or, la grippe est une maladie qu’il faut traiter d’urgence. Ce virus fait un grand nombre de victimes dans le monde, rappelle l’expert de l’Institut des vaccins Metchnikov Mikhail Kostikov.

« La grippe, c’est l’infection virale la plus dangereuse. Une pneumonie se développe très rapidement, elle peut amener à la mort du malade en 48 heures. La grippe peut provoquer des complications lorsque l’état du malade s’aggrave après une ou deux semaines. La personne meurt de la maladie chronique dont elle souffrait pendant toute sa vie ».

L’épidémie de la grippe n’est pas encore arrivée en Russie. Les médecins s’attendent à un pic des maladies vers le début du mois suivant. Probablement, le virus sévira cette année jusqu’en avril. /L

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала