Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le Patriarche géorgien à Moscou fin juillet (médias)

© RIA Novosti . Aleksandr ImedashviliCatholicos-Patriarche de toute la Géorgie Elie II
Catholicos-Patriarche de toute la Géorgie Elie II - Sputnik France
S'abonner
Le Catholicos-Patriarche de toute la Géorgie Elie II réalisera une visite à Moscou, Kiev et Minsk à l'occasion du 1025e anniversaire du Baptême de la Russie, rapportent mercredi les médias locaux citant le département des Relations extérieures de l'Eglise orthodoxe géorgienne.

Le Catholicos-Patriarche de toute la Géorgie Elie II réalisera une visite à Moscou, Kiev et Minsk à l'occasion du 1025e anniversaire du Baptême de la Russie, rapportent mercredi les médias locaux citant le département des Relations extérieures de l'Eglise orthodoxe géorgienne.

"Le Patriarche et sa délégation se rendront du 23 au 30 juillet à Moscou, Minsk et Kiev. Le Primat participera aux commémorations du 1025e anniversaire du Baptême de la Russie. Des représentants de la délégation rencontreront le Patriarche russe. On évoquera le thème de l'Abkhazie (le statut de l'église de l'ex-république géorgienne reconnue par Moscou, ndlr) et la question de la restitution à la Géorgie des restes de tsars géorgiens", indiquent les médias géorgiens.

Le Patriarche géorgien, en poste depuis 1977, est une figure jouissant d'une grande autorité en dépit des bouleversements politiques qu'a connus le pays. Suite au conflit armé d'août 2008 entre Moscou et Tbilissi, les Eglises russe et géorgienne ont constitué les derniers liens entre les peuples des deux pays historiquement proches.

Le 8 août 2008, la Géorgie a lancé une offensive militaire contre l'Ossétie du Sud, détruisant Tskhinvali et tuant des centaines de civils ainsi que des soldats de la paix russes déployés dans cette république autoproclamée. La Russie a riposté militairement et contraint la Géorgie à la paix avant de reconnaître l'indépendance de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie, autre ancienne autonomie géorgienne. 

Affirmant avoir été "victime d'une provocation russe", la Géorgie a rompu les relations diplomatiques avec Moscou et décrété les républiques "territoires occupés".

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала