Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Apple renonce au « coltan de sang » en provenance de la RDC

Apple renonce au « coltan de sang » en provenance de la RDC
S'abonner
A chaque fois que vous achetez un téléphone portable, un iPhone ou un iPad vous financez malgré vous les conflits armés dans la région des Grand Lacs en Afrique centrale.

C’est ce qu’affirment les auteurs d’un documentaire germano-danois intitulé « Du Sang sur le Portable » (« Blood in the Mobile ») diffusé par de nombreuses chaînes de télévision du monde. En Russie ce film a été diffusé par la chaîne « Planeta Ludey » (« Planète des Humains »).

Les auteurs du documentaire ont essayé de montrer la situation autour de l’extraction du coltan à l’est de la République démocratique du Congo (RDC). Ils ont en outre montré que les grands groupes électroniques préféraient passer sous silence leurs contacts avec les fournisseurs congolais de ce minerai. Le coltan dont on extrait le tantale, est considéré comme un « métal du futur », rappelle notre commentateur Igor Yazon. La tantalite est une composante indispensable des condenseurs utilisés dans les téléphones portables, les lecteurs vidéo et audio, les processeurs d’ordinateur mais aussi dans les moteurs à réaction et les appareils de vision nocturne.

La liste est très longue. Les gisements de coltan ont été découverts en Allemagne, aux Etats-Unis, en Australie, en Groenland, dans certains pays africains. C’est en Afrique que se trouvent 80% des ressources. Les gisements les plus importants sont situés en RDC, surtout à l’est du pays, dans les provinces de Maniema, de Nord-Kivu et de Sud-Kivu. Il n’est dès lors pas étonnant que depuis ces vingt dernières années le Nord-Kivu et le Sud-Kivu sont au cœur de violents conflits alimentés par une dizaine de groupes armés hors la loi. La majorité d’entre eux s’affrontent pour avoir le contrôle de l’extraction du coltan.

 

Le film « Du Sang sur le Portable » montre les conditions inhumaines de cette extraction et du terreur dont font l’objet les populations locales de la part des groupes armés. La vente illégale du coltan procure à ces derniers d’énormes revenus d’où le surnom de ce minerai – « coltan de sang ». La communauté internationale est au courant de ce qui se passe à l’est de la RDC, on parle à l’ONU et dans le cadre des autres institutions internationales. Les organisations non-gouvernementales et politiques du pays s’opposent à ce pillage des richesses nationales. Parmi elles l’Alliance des patriotes pour la Refondation du Congo (APARECO) se montre très active.

L’organisation vient de fêter un grand succès et le met au juste titre sur son compte : le groupe américain Apple a annoncé le 13 février sa décision de renoncer dans l’avenir à acheter tout « coltan de sang » en provenance de la RDC. Voici ce qu’à dit au téléphone la journaliste congolaise, directrice de cabinet du président de l’APARECO, Candide Okeke.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала