Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La dévastation du patrimoine culturel syrien se poursuit

© © Photо: en.wikipedia.org/yeowatzup /cc-byLa dévastation du patrimoine culturel syrien se poursuit
La dévastation du patrimoine culturel syrien se poursuit - Sputnik France
S'abonner
Une destruction systématique du patrimoine culturel ancien a lieu dans les régions de Syrie et d’Irak contrôlées par des groupes armés radicaux.

Les données statistiques de l’UNESCO à ce sujet sont implacables : des centaines de sites historiques sont irrévocablement perdus ou fortement endommagés, des expositions sans valeur de musées sont pillées.

Selon les données du Fonds du Patrimoine mondial, en Syrie tous les sites figurant sur la liste du Patrimoine culturel mondial ont été endommagés au cours des combats ou à la suite des actes de vandalisme. 5 des 6 sites syriens de cette liste, dont la ville ancienne de Palmyre, le château des croisés Crac des Chevaliers et les quartiers de vieille Alep, ont subi des destructions.

Le directeur général du Département du patrimoine culturel de Syrie, Mamoun Abdoulkarim a détaillée la situation au correspondant de La Voix de la Russie.

Notre pays est en effet menacé de la destruction du patrimoine culturel. Deux mille et demi d’employés du Département du patrimoine culturel, travaillant dans différentes provinces du pays tentent à leur péril d’infléchir la situation. En cela nous sommes aidés tant par les structures étatiques que par de simples habitants, préoccupés par la perte de monuments anciens.

Hélas, aujourd’hui, au 21e siècle, des forces incultes se sont éveillées qui se permettent sans scrupules de mettre en ruines le patrimoine culturel de tout un pays. Elles nous poussent sciemment à retourner à l’époque de l’ignorance et de barbarie. Leur conception du monde dogmatique n’accepte pas de respect envers des cultures anciennes. Et comme résultat, bien des provinces historiques de Syrie ont subi de fortes destructions. Des monuments à Deïr ez-Zore ont été endommagés, les monuments assyriens dans le sud de la ville d’Al-Hasak, le sépulcre de Chach-Hamdan à Alep datant du 1er siècle avant J.-C. et beaucoup d’autres ont été détruits.

Des objets d’art anciens volés de musées et des biens culturels provenant des fouilles archéologiques illicites dans les régions contrôlées par l’opposition armée sont trafiqués illégalement à l’étranger. Le Département du patrimoine culturel numérise les pièces volées afin de faciliter leur recherche internationale. Beaucoup ont été récupérées. Tandis que le butin des fouilles illicites est, probablement perdu à jamais.

Seules des actions conjuguées résolues de la communauté mondiale sont en mesure de stopper ce processus, est persuadé Mamoun Abdoulkarim.

Nous appelons tous les pays du monde, toute la communauté mondiale à oublier les divergences politiques pour prendre conscience de l’énorme portée de la civilisation syrienne pour l’histoire mondiale. Nous devons conjuguer nos efforts pour sauver ses monuments anciens de la destruction.

Tant que se poursuit la guerre non déclarée contre la Syrie, sa culture continuera de souffrir, a jugé le conservateur en chef du patrimoine culturel syrien.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала