Qui va tirer l'Ukraine du chaos ?

Qui va tirer l'Ukraine du chaos ?
Vendredi, le 26 septembre, le président ukrainien Piotr Porochenko a présenté “Le programme à l’horizon 2020».

Son objectif est de redresser l’économie nationale jusqu’au niveau qui lui permettrait de devenir un membre de l’UE. Y-a-t-il des raisons pour un optimisme pareil ? Cette question a incité notre commentateur à revenir à l’émission en duplex Moscou-Paris consacrée aux relations russo-françaises face aux sanctions et la crise en Ukraine, organisée par l'agence d'information Rossiya Segodnya trois jours avant la publication par le président Porochenko de ses plans ambitieux …

D’après l'avis du participant de l’émission à Moscou Igor Morozov, le membre du Comité international du Conseil de fédération (chambre haute du parlement russe), l'opposition aiguë entre les forces politiques en Ukraine, le collapsus de son économie, le problème de la région du sud-est ayant proclamé l'indépendance ont mis le pays dans une impasse. Pour en sortir, il faudra de longues années et une aide financière immense.

Les Ukrainiens croyaient pendant dix ans aux légendes que leur racontaient les médias (ukrainiens et européens), continue Igor Morozov. – Ils trouvaient que l'association avec l'Union européenne leur apporterait tout de suite les standards sociaux pareils à ceux de la Frace ou de l’Allemagne. Ils espéraient recevoir des emplois qualifiés dans d'autres pays de l'Europe. Ils croyaint pouvoir se déplacer sur le territoire de l’Europe comme les Européens et toucher des pensions dignes de ce conte de fées auquel ils croyaient. Et il me semble que les Européens eux-mêmes doivent assumer la responsabilité pour ces illusions. Ils venaient là et disaient que si les Ukrainiens se joignaient à eux, il y aurait un espace économique commun qui permettrait de relever la qualité de la vie grâce aux produits européens. Mais nous autres, les Russes, nous comprenions que c'était impossible puisque l'Union européenne a mis une cinquantaine d’années pour atteindre ce bien-être. Les Européens ont progressé, étape par étape, vers les standards sociaux que la société européenne possède actuellement.

Aujourd'hui, l'économie ukrainienne a presque atteint le fond. La dette extérieure du pays dépasse 100 milliards de dollars, qui paiera donc cette centaine de milliards pour l'intégration de l'Ukraine en Union européenne ? Personnellemnt, dit le sénateur russe, - je vois que bien évidemment, la Russie ne le fera pas. En même temps, je dis assurément que les Russes ne laisseront pas les Ukrainiens dans le malheur. Eh bien, quant à l'Union européenne qui tentait les Ukrainiens, là, paraît-il, on a enfin compris que le redressement de ce pays était une tâche trop difficile pour elle seule. L'Union européenne traverse elle-même une période difficile. C’est ce qu’a reconnu, en répondant à son collègue russe, Yves Pozzo Di Borgo, le vice-président du Comité des affaires étrangères, des questions de la défense et des forces armées du Sénat français ….

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала